"Une histoire d'hommes" de Zep chez Rue de Sèvres (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Une histoire d'hommes

Une histoire d'hommes — Le choix des libraires

Résumé

Après s'être séparés plusieurs années auparavant, une bande de copains et membres d'un groupe de rock se retrouvent chez l'un d'eux, Sandro. Certains ont réussi, d'autres moins. Au détour de flash-back sur les concerts, la drogue, les amours passagères, ils comprennent les événements mal perçus à l'époque et découvrent que quelque chose de plus fort que la musique unit certains d'entre eux.

NOTE DE L'EDITEUR : Un album événement, le renouvellement de l'auteur le plus vendeur de la bande dessinée. Tout le talent de Zep au service d'une histoire personnelle mêlant l'humour à l'émotion.

L'AUTEUR : Zep dessine et raconte des histoires depuis ses 14 ans. Il a déjà fait rire des générations d'écoliers en 20 ans d'aventures de Titeuf (20 millions d'albums vendus, traduit en 25 langues à l'international, dessin animé traduit en 35 langues et diffusé dans 240 pays) et reçu le grand prix d'Angoulême à 37 ans en 2004. Cet homme pressé a depuis conquis le public adulte avec ses Happy Books et ouvre aujourd'hui une toute nouvelle veine de son travail.

Le choix des libraires : choisi le 14/10/2013 par Frédérique Franco de la librairie LE GOÛT DES MOTS à MORTAGNE-AU-PERCHE, France

Quand on dit "Zep", on pense bien sûr tout de suite à Titeuf. Avec Une histoire d'hommes, on découvre Zep sous un nouveau jour. Quatre copains se retrouvent vingt ans après avoir formé un groupe de rock. Leurs vies ont pris des directions différentes depuis leurs années de succès et d'excès... On s'attache à ces quatre personnages dont les failles ne ressortent qu'après beaucoup de temps et parfois de souffrance.
Zep parvient à créer un univers à part entière et une atmosphère intime dans cette histoire où il est question de rock, d'amitié, de fraternité... et du temps qui passe.
Une vraie réussite !

Le choix des libraires : choisi le 23/09/2013 par Cloé Pollin de la librairie DU THÉÂTRE ZANNINI à BOURG-EN-BRESSE, France

Dans le temps, JB, Frank, Yvan et Sandro formaient un groupe d'enfer. Ils étaient tellement bons qu'ils auraient même pu passer pro.

Ils vont se retrouver tous les quatre ensemble pour la première fois depuis des années chez Sandro qui, lui, a percé dans le monde du rock et vit en Angleterre.

L'occasion de se remémorer les bons souvenirs, mais aussi les autres... Et de percer à jour quelques secrets en apaisant des angoisses enfouies.

Des hommes, de la musique, un peu de nostalgie, beaucoup de passion... le tout sous les traits originaux de Zep : un GRAND COUP DE COEUR pour cette BD qui se lit comme un roman !

Courrier des auteurs le 05/09/2013

Zep est l'invité de Bernard Thomasson le mardi 10 septembre sur France Info à 13h30

1) Qui êtes-vous ? !
Zep... ou Philippe Chappuis, auteur de bande dessinée.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Devenir un homme. Quitter l'adolescence.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Un extrait de dialogue :
- Il est mort.
- Je suis désolé
- Il n'a jamais beaucoup vécu. Je ne suis pas sûr qu'il ait fait la différence...

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Not dark Yet, de Bob Dylan... une chanson sur l'espoir et le désenchantement.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Une bonne histoire. Une aventure que l'on vit, dans la peau de mes personnages... et dont on sort, comme eux, un peu différent. J'aime que les livres continuent leurs vies avec les lecteurs... qu'ils soient plus que ce que j'ai fait.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Je dessine et j'écris tout le temps... en tous cas, tous le temps que me laissent mes enfants. Je dessine et j'écris en même temps, les deux choses sont liées. Je ne me sens pas plus scénariste ou dessinateur... J'écris des histoires comme on range son grenier, j'ai besoin d'en sortir une pour voir celle qu'il y a derrière....

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Je vous ai, en partie, répondu ci-dessus. Pour ce livre, je pense que l'histoire était là depuis longtemps, mais je ne m'autorisais pas à publier quelque chose qui ne soit pas humoristique. Le jour ou cet interdit est tombé, ou je me suis dit que j'avais peut être d'écrire dans un autre registre, cette histoire est sortie d'un coup, en marchant dans la rue. Je rentrais chez moi et sur le chemin, cette histoire s'est racontée dans ma tête. Je marchais en la racontant à haute voix... l'inspiration peut souvent vous faire passer pour un fou. Il m'est souvent arrivé d'arracher un morceau de nappe dans un restaurant, pour y écrire une histoire qui tombait comme ça...

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
Je voulais dessiner des histoires, je l'ai toujours fait d'ailleurs... Par contre "fabriquer un livre" me semblait compliqué et mystérieux. J'ai compris, des années plus tard, en allant présenter mes premiers projets chez des éditeurs que c'était encore bien pire que ça.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
"Les aventures explosives de Donald", dessinées par Carl Barks. Puis Spirou, Astérix, Achille Talon...

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
À agrandir le monde.

11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
Un peu plus de 30 mètres sur 3 de bibliothèque.

La revue de presse : Gilles Médioni - L'Express, octobre 2013

Pour cette histoire de quadras pleine de losers, de rock stars et de secrets glacés, Zep a fait évoluer son dessin vers plus de réalisme, apportant un choix précis et judicieux aux couleurs en demi-teinte et à la mélancolie sépia. C'est une belle réussite.

La revue de presse : Frédéric Potet - Le Monde du 12 septembre 2013

Il n'y a pas que Titeuf DANS LA VIE. Il y a aussi le rock'n'roll, une passion que Zep, le père du garnement à houppette, cultive parallèlement au dessin depuis sa tendre enfance. Guitariste au sein de différents groupes suisses, Philippe Chappuis, de son vrai nom, doit son pseudonyme à un fanzine créé naguère en hommage à Led Zeppelin. L'auteur pouvait donc difficilement ne pas faire du rock la toile de fond d'Une histoire d'hommes, fiction pour adultes dessinée dans un style semi-réaliste éloigné de celui qu'on connaît.

La revue de presse : Françoise Dargent - Le Figaro du 5 septembre 2013

Fini de rire ! Le dessinateur suisse, père de Titeuf, change de registre et publie Une histoire d'homme, un album mélancolique sur les années qui passent...
Pendant vingt ans, Zep, ce fut ­Titeuf, un drôle de gamin, langue pendue et mèche rebelle, adoré par les enfants, toléré par les parents («au moins, il lit !»), souvent imité, jamais égalé...
DansTiteuf, les instantanés se suivent au rythme d'un par page. Vifs et enlevés. Là, il a fallu tenir sur la longueur. Une seule histoire au fil d'un album grave et finement dessiné, soit les retrouvailles de quatre copains après vingt ans de séparation. Un seul membre de ce qui fut un groupe de rock est devenu cé­lèbre, tous ont suivi des chemins divers et cette réunion va révéler leur difficulté à se délester du passé.

La revue de presse : Eric Mandel - Le Journal du Dimanche du 25 août 2013

Avec Une histoire d'hommes, le dessinateur signe un nouvel album, sans Titeuf, consacré à son amour de jeunesse : le rock. Une réussite sur fond de mélancolie...
Avec Une histoire d'hommes, sa première BD "réaliste", Zep réussit avec brio le mariage de ses deux passions, le rock et le dessin.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

Mots-clés :

Aucun mot-clé.