Résumé

Alors que commence la légende noire de Marie de Médicis, exilée au château de Blois, et que la cour et la ville bruissent de troubles et de conspirations, l'auteur d'un crime mystérieux est condamné à être pendu au gibet de Montfaucon. Avant de mourir, le meurtrier livre au lieutenant criminel Jacques Chevassut un message confus où il est question d'une dalle de pierre sous l'abbaye de Montmartre menant à un trésor. L'enquête est d'abord confiée à Pierre Boivin, qui disparaît tout aussi étrangement que sa femme et son enfant, laissant Chevassut seul devant l'énigme. Sur ses talons, nous découvrons le Paris surpeuplé du XVIIe siècle, du tout nouveau Pont-Neuf où se produit Tabarin aux salons feutrés de l'hôtel de Rambouillet. Mais c'est à l'abbaye de Montmartre, construite près d'un temple de Mercure - dieu des alchimistes -, que conduisent toutes les pistes. Pistes où semblent pulluler les adeptes d'un nouveau courant occulte venu d'Allemagne, celui des rose-croix. Pour infiltrer cette société secrète, Chevassut va s'en remettre aux conseils du père Mersenne, le célèbre mathématicien ami de Descartes, et au grand alchimiste, maître Gonin. Quels secrets dissimulent les abbesses de Montmartre ?

Hélène Clerc-Murgier partage son temps entre récriture et la musique. Claveciniste de l'ensemble Les Monts du Reuil, elle écrit et interprète des spectacles et a restitué à l'opéra-comique Cendrillon et Le Docteur Sangrado, représentés à travers toute la France. Abbesses est son premier roman.

Courrier des auteurs le 23/07/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis claveciniste. Après avoir joué dans des orchestres baroques qui m'ont amené en France et à travers le monde, j'ai créée l'ensemble de musique de chambre "Les Monts du Reuil", dont les spectacles mêlent souvent textes et musiques. J'ai 3 filles, mon mari est compositeur et je vis à Montreuil.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Paris. Se promener dans Paris, c'est à chaque instant croiser la petite et la grande histoire. Un métro, une place, un nom de rue évoquent les légendes de la ville.
Le Pont-Neuf à lui seul pourrait être un roman ! Lui est encore là, central.
Mais il y a le Grand-Châtelet, le gibet de Montfaucon, la foire Saint-Germain, l'abbaye de Montmartre, la Samaritaine (pas le grand magasin, mais une pompe à eau qui se trouvait sur le Pont-Neuf !). Tout un Paris disparu que seul leur nom, fragile, maintient dans notre mémoire. Je souhaitais les faire revivre à travers une intrigue policière mêlant meurtres rituels, alchimie, réunions secrètes et abbesses mystérieuses.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Tout dans son attitude à cet instant précis trahissait cet amour passé, le léger tremblement de sa main, la pâleur de son visage, la tristesse infinie de son regard - et cette transformation en faisait soudainement une autre femme, pleine d'un charme délicat et sensible, pleine d'un désir ancien que sa vie de recluse avait pendant tant d'années tenté d'effacer, embellissant ce visage qui pouvait être si froid, et démontrant à quel point les sentiments qui nous habitent peuvent à chaque instant nous transformer."

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
"Les amours de Ronsard" mis en musique par Antoine de Bertrand au 16ème siècle.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Ouvrir une des portes de la légende de Paris.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

Mots-clés :

Aucun mot-clé.