"Le spectateur condamné à mort et autres pièces" de Matéi Visniec chez l'Espace d'un instant (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le spectateur condamné à mort et autres pièces

Le spectateur condamné à mort et autres pièces — Le choix des libraires

Résumé

Voici enfin réunies en un seul volume les dernières pièces écrites par Matéi Visniec dans son pays d'origine, la Roumanie, avant qu'il ne la quitte en 1987, et les premières qu'il a écrites en France. Une anthologie qui tient lieu d'arc dans le temps, reliant une période très sombre et le début d'une reconstruction, pour un théâtre à la frontière entre deux langues et deux cultures, entre deux mondes et deux époques historiques. Si les relations entre l'individu et le pouvoir, ainsi que la dénonciation de toute forme de manipulation idéologique, y sont des thèmes récurrents, l'écriture de la période roumaine fait se côtoyer fable philosophique, métaphore et allégorie, quand, en France, l'auteur choisit une écriture fragmentaire et un travail sur la dimension abyssale du mot. Un théâtre qui agit comme un passeur, nous aide à décrypter le monde comme à plonger en nous-mêmes, tout en gardant intactes autant sa fraîcheur poétique que sa force de frappe sociale.

Matéi Visniec est né en 1956 en Roumanie. Dramaturge face à la dictature, il dénonce dans ses pièces la machine totalitaire, puis choisit l'exil en France en 1987. Ses pièces sont aujourd'hui jouées sur quatre continents, du Piccolo Teatro de Milan au Théâtre Maxim-Gorki de Berlin, en passant par Avignon, Limoges, Paris, Téhéran et Hollywood. Une vingtaine de ses pièces ont été éditées en français.

Avec des textes de Georges Banu, Jean-Claude Drouot, Gilles Losseroy et Benoit Vitse.

Courrier des auteurs le 06/04/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Auteur roumain tout d'abord, francophone par une partie de mes oeuvres, journaliste à RFI et observateur du monde...

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Cinq pièces lucides sur le monde d'aujourd'hui, ses formes d'aliénation et sur la comédie du langage. Cinq pièces sur le lavage du cerveau, tel que je l'ai connu à l'époque du communisme d'état, mais aussi tel que je le découvre dans la société de consommation où de plus en plus l'homme ressemble à une poubelle ("L'Homme- poubelle" c'est d'ailleurs le titre de l'un de textes)

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Dans notre pays le lavage de cerveau est gratuit et obligatoire"

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Ce serait une musique à la Hugues Le Bars basée sur le bruitage enregistré dans une sale de transactions boursières

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'émotion de la réflexion... Il faut encore et encore penser, refuser les solutions des gourous et rester lucide. L'espoir est possible si nous refusons la totale colonisation de nos cerveaux par l'industrie de divertissement et par le modèle unique du "bonheur" enseigné de nos jours.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

Mots-clés :

Aucun mot-clé.