"L'enfant de Calabre" de Catherine Locandro chez Ed. Héloïse d'Ormesson (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

L'enfant de Calabre

L'enfant de Calabre — Le choix des libraires

Résumé

Lorsqu'elle pousse la porte de l'agence de détectives privés Azur Enquêtes, Frédérique a en main une photographie, celle de son père Vittorio, ancien combattant d'Indochine, en compagnie d'une inconnue. A Nice, ville de son enfance, elle espère retrouver la trace de cette femme blonde au teint pâle et au sourire timide. Mais à trente-neuf ans, ce qu'elle souhaite bien plus encore, c'est découvrir enfin qui était ce légionnaire taiseux. Quitte à reconstruire son roman familial. Dans un labyrinthe de souvenirs - de Diên Bien Phu à Cittanova -, de voyages en rencontres, Frédérique convoque ses aïeuls et entrecroise trois générations marquées par la douleur et l'injustice. Entre revenants et fantômes, parviendra-t-elle à démêler sa propre histoire, enchevêtrée telles les rues de Gênes, jusqu'à son issue inattendue ?

Un texte incisif et poignant, comme un coup de couteau dans le rideau qui masque les secrets et conjure le sort.

Née à Nice en 1973, Catherine Locandro vit à Bruxelles. Scénariste, elle publie son premier roman, Clara la nuit, qui remporte le prix René Fallet, en 2005. L'Enfant de Calabre est son cinquième roman.

Le choix des libraires : choisi le 02/02/2013 par Nadège Badina de la librairie BIRMANN MAJUSCULE à THONON-LES-BAINS, France

La jeune fille lui racontait des choses anodines...
Le jour de ses 39 ans, un non âge, Frédérique, auteur désabusée, décide pourtant de faire le bilan de sa vie. En effet, elle a retrouvé dans les affaires de sa mère décédée une photo qu'elle ne peut accepter : son père dévoré des yeux par une inconnue. Y décelant également le logo d'une agence de détectives localisée à Nice, elle décide, malgré ses réticences, de retourner dans la ville de son enfance, pour mettre un point final aux histoires familiales laissées en suspens. Mais ce n'est que le début d'une périlleuse quête identitaire. Pour son cinquième roman, Catherine Landro nous entraîne dans un voyage aussi bien spatial que temporel : de Nice à Gênes, en passant par l'Indochine, elle entremêle savamment trois récits. Celui, en 1954, de l'amitié indéfectible de Matteo et Vitto, le père de Frédérique. Celui de l'enquête actuelle de Frédérique. Et, son journal intime adressé à cette femme bannie pour un amour illégitime qui portait le même prénom qu'elle : sa grand-mère calabraise morte à 39 ans. Catherine Landro brouille les pistes, enchevêtre les indices, mais sourdent toujours ses thèmes de prédilections : le double jeu flirte avec le double je, le ballet de fantômes est plus vivant que ses personnages sans ancrage et... Ce n'est pas le sang qui fait une famille, ce sont les rituels. Avec un scénario maîtrisé qui se joue des anicroches et qui puise sa force de son héroïne pourtant en proie aux doutes, elle déploie un chassé-croisé fascinant jusqu'au choc final. Décapant !

Courier des auteurs le 02/02/2013

1) Qui êtes-vous ? !
C'est la question que je me pose à travers tous mes livres, et particulièrement "L'enfant de Calabre".

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La quête d'identité.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Ce n'est pas le sang qui fait une famille. Ce sont les rituels".

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Everybody knows, de Leonard Cohen. C'est souvent le principe des secrets de famille : tout le monde sait, mais personne ne dit rien.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Le plaisir absolu des mots.

La revue de presse : François Busnel - L'Express, février 2013

Avec L'Enfant de Calabre, l'écrivaine Catherine Locandro met en scène le personnage de Frédérique qui, après avoir découvert une photo de son père se tenant à côté d'une femme mystérieuse, décide d'enquêter sur son passé...
Servie par une plume incisive, cette quête des origines est une envoûtante plongée dans les dédales de la conscience affective.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

Mots-clés :

Aucun mot-clé.