Schéma d'intervention pour les 75 pompiers mobilisés pour l'opération.
Schéma d'intervention pour les 75 pompiers mobilisés pour l'opération.

Gilles Durand

Plus de peur que de mal. La station de métro Rihour a connu jeudi l'un des plus gros incidents de son histoire. Peu avant 15 h, une épaisse fumée a envahi la station, provoquant l'immobilisation de cinq rames et l'évacuation des passagers, dont une dizaine bloquée dans le tunnel. En cause : un court-circuit entre les rails et un isolateur, qui a pris feu. « L'incident s'est produit à 50 mètres de la station Rihour, en direction de Lille Flandres », précise Fabrice Bootz, lieutenant-colonel des pompiers.

Aucun blessé à déplorer
Soixante-quinze pompiers ont été mobilisés pour intervenir sur le sinistre. Dans le même temps, une trentaine de policiers ont dû installer un périmètre de sécurité à Rihour. « Aucun blessé n'est à déplorer », rassurent les pompiers. Chez Transpole, on explique l'incident par une fissure sur l'isolateur que le courant (750 V) aurait fait chauffer. « Tous ces isolateurs sont d'ailleurs en train d'être changés », souligne Joël Ledieu, chef de l'unité infrastructure. La ligne 1 du métro lillois devait rester bloquée jusqu'à au moins 21 h pour effectuer les réparations. En revanche, le trafic ne devait pas être perturbé entre les stations 4 Cantons et Villeneuve-d'Ascq-Hôtel Ville.

Remplacement

Pour pallier l'absence de rames, quatorze bus ont été affrétés par Transpole pour desservir toutes les stations de la ligne 1 du métro qui ont dû être fermées.