Philippe Jacques est directeur adjoint du laboratoire ProBioGeM.
Philippe Jacques est directeur adjoint du laboratoire ProBioGeM. - M.Libert / 20 Minutes

Propos recueillis par gilles durand

Depuis mercredi et jusqu'à vendredi, le laboratoire ProbioGEM de Polytech Lille organise un congrès international consacré aux peptides, ces molécules antimicrobiennes pleines d'avenir. Entretien avec Philippe Jacques, directeur adjoint de ProBioGEM.

Pourquoi Polytech organise-t-il

ce congrès ?
Ce congrès attire 250 chercheurs du monde entier. Notre laboratoire est à la pointe de la recherche sur les peptides. Ces molécules ont des vertus intéressantes pour contourner les mécaniques de résistance aux antibiotiques qui se sont développées au cours des années, mais aussi pour eviter les contaminations alimentaires. Le regain d'intérêt des pouvoirs publics pour des produits plus naturels a également relancé la recherche dans le domaine des peptides qui peuvent se générer naturellement.
Quelles sont les applications concrètes de ces recherches ?
Dans le secteur de l'agroalimentaire, on travaille sur les emballages. On cherche comment fabriquer des emballages qui contiendraient des peptides capables de neutraliser certains microbes ou de protéger directement les aliments. Ces recherches permettraient d'utiliser moins de produits chimiques de synthèse.
Vous travaillez en coordination

avec des entreprises régionales...
Nous avons des contrats avec des laboratoires pharmaceutiques et des entreprises agroalimentaires comme Lesaffre ou Roquette, Nous avons aussi un projet de création de start-upsur les biopesticides qui pourrait ouvrir dès le mois de septembre.