Deux projets concurrents

0 contributions
Publié le 7 juin 2012.

reconversion L'ex-base de Cambrai-Epinoy suscite les convoitises

Après les mirages, les illusions ? A deux jours d'intervalle, les élus (UMP) du Cambrésis et les présidents (PS) du conseil régional et des conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais ont défendu deux projets différents pour reconvertir l'ancienne base aérienne 103 de Cambrai-Epinoy. La région et les départements ont annoncé, mercredi, leur intention de doubler la superficie de la plate-forme logistique de Marquion sur l'ancienne zone militaire. « On aurait besoin de 150 des 350 ha du site pour ce projet qui s'appuie sur la construction du canal Seine Nord », souligne Patrick Kanner, président du Nord. Le projet nécessite au préalable la création d'un syndicat d'économie mixte pour acquérir le foncier.

300 millions de capitaux privés
Lundi, un autre projet avait été dévoilé : un parc commercial baptisé Mobilopolis porté par les élus du Cambrésis et l'entreprise de BTP Ramery. « Il y aura entre autres un parc de loisir, un vaste pavillon commercial, des meetings aériens, des courses automobiles », indique Jean-François Jayet, pilote du projet bâti depuis plus d'un an autour de la mobilité air, eau et terre. Coût : 300 millions de capitaux privés. Chaque camp s'avoue sceptique sur la pertinence économique du projet de l'autre.

Gilles Durand
fermeture

Quatre ans après l'annonce, la BA 103 va fermer, officiellement le 28 juin. Les 800 personnels restants seront affectés dans d'autres bases.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr