Une ligne électrique sous très haute tension

0 contributions
Publié le 4 juin 2012.

Société Un collectif manifeste contre un projet de doublement du réseau

ça grésille sur la ligne. A l'appel d'un collectif anti THT (très haute tension), 70 personnes ont manifesté samedi contre un projet de doublement d'une ligne électrique entre Avelin et Gavrelle (près d'Arras) par Réseau de transport d'électricité (RTE). Les manifestants s'étaient donné rendez-vous devant le poste de transformation au hameau de la Becque, près d'Avelin, avant d'être reçu par le maire de la commune. « Nous avons des craintes au niveau de l'environnement et de la santé, s'inquiète Pierre Rose. Dans le Cotentin, ils se battent depuis six ans contre le même genre de projet. »

Décision à la fin du mois de juin
Dans la ligne de mire des opposants, les nuisances des ondes électromagnétiques évoquées lors du débat public qui s'est tenu entre octobre et février. « La décision ne sera prise qu'à la fin du mois de juin, assure Laurent Cantat-Lampin, chargé du projet chez RTE. Et si cette ligne se construit, il y aura d'autres concertations car les travaux ne commenceraient pas avant 2016. »
Les manifestants dénoncent aussi l'inutilité économique d'un tel projet. « On réfute la croissance infinie des besoins électriques. Il faut discuter des orientations énergétiques avant de penser aux moyens », note Stéphane Baly de Virage Energie. L'an dernier, la consommation régionale a baissé de 2,9 % par rapport à 2010. « Ce n'est pas le seul critère qui entre en ligne de compte. Nous devons aussi penser aux échanges avec l'étranger », rétorque RTE. Le bras de fer est engagé.

Gilles Durand
leucémie

A la fin des années 80, l'installation d'une ligne THT à Coutiches, près de Douai, a provoqué des problèmes de santé chez une centaine d'habitants. En 2005, une étude britannique a fait le lien avec la leucémie infantile.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr