Prêter sa voiture contre des sous, un moyen de rentabiliser un véhicule laissé au parking.
Prêter sa voiture contre des sous, un moyen de rentabiliser un véhicule laissé au parking. - M. Libert / 20 Minutes

Gaëtane Deljurie

Mariage étonnant. Le géant du parking privé Vinci Park s'associe avec la fourmi de l'auto-partage entre particuliers, Buzzcar. « Nous allons promouvoir cette nouvelle forme d'utilisation de la voiture auprès de nos 4 000 abonnés de la métropole, à Lille et à Tourcoing, pour compléter notre panoplie de services », résumait jeudi Paul Coiffard, directeur régional de Vinci Park. Car Buzzcar permet de louer sa propre voiture à d'autres particuliers via un site Internet ou une application smart-phone. « Le propriétaire garde 65 % du montant de la transaction, explique Robin Chase, fondatrice de Buzzcar (groupe Mobivia). Nous prenons en charge l'assurance pour la location, la sécurisation du paiement et l'établissement du contrat. » Le service compte une centaine de loueurs et autant de conducteurs sur la métropole lilloise.

Rentabiliser sa voiture
Plutôt que de laisser sa Kia Rio diesel de 2010 sommeiller près de 95 % de son temps, Aymeric Ferté a misé sur Buzzcar. « Je l'ai louée trois fois en un mois, pour un gain de près de 300 €. On vient la prendre près de chez moi et on la ramène sur le même périmètre. Je n'ai jamais eu aucun problème », indique l'étudiant en 3e année à l'IESEG. « Depuis que les villes limitent l'espace dédié à la voiture, les abonnements de stationnement longue durée ont bondi de 40 % sur l'ensemble de nos parkings », conclut François Le Vert, de Vinci. D'où l'intérêt de rentabiliser la facture de stationnement.

Coût

Chez Buzzcar, une Toyota Yaris essence de 2006 se loue 2,80 € de l'heure (ou 22 € par jour), auquel il faut ajouter 0,21 € par kilomètre parcouru. Chez l'association Lilas Lille Autopartage, c'est 2,30 € de l'heure (ou 20,70 € par jour) avec 0,32 € du km, plus 1,50 € par réservation et 6 € mensuels d'adhésion.