Dunkerque se frotte les mains.
Dunkerque se frotte les mains. - JL Burnod / HAPPYDAY

Gabriel Thierry

Ils veulent leur part du gâteau. Vendredi, l'association « Entreprendre ensemble » a présenté à Dunkerque le plan de formation pour la construction du terminal méthanier d'EDF. La réalisation de l'équipement d'ici à fin 2015 avait été confirmée début mai par Nicolas Sarkozy lui-même. Accompagné par le patron de Total, le président de la République entendait ainsi compenser la fermeture de la raffinerie des Flandres, décidée l'an dernier. Au total, près de 2,5 millions d'euros ont été débloqués par l'Etat et les collectivités locales pour former salariés et chômeurs. « Il n'y aura pas de quotas, mais on va faire en sorte que les Dunkerquois en profitent », assure maintenant Michel Tibier, directeur d'« Entreprendre ensemble ».

Les critiques subsistent
« Ce sera proposé aux demandeurs d'emplois jusqu'à Calais ou Saint-Omer », précise ainsi Michel Delebarre, le député-maire (PS) de Dunkerque. Le chantier à 1,5 milliards d'euros, qui vient de débuter, est le plus gros de France, et devrait faire travailler 1700 personnes.
Mais cet eldorado annoncé ne suffit pas à faire taire les critiques. « Les politiques gonflent les chiffres pour l'emploi, c'est la méthode Coué, et j'ai des doutes que les Dunkerquois puissent vraiment en profiter », s'inquiète Jean Sename, le président de l'Adelfa, une association environnementale opposée à la construction du terminal méthanier. « Si c'est pour exploiter des travailleurs étrangers, non merci ! », prévient également Marcel Croquefer, de la CGT.
Le syndicat a annoncé qu'il surveillerait les conditions de travail du chantier. Le mécano industriel, qui débute par la construction des appontements, se poursuivra avec l'édification de l'usine et des trois réservoirs. La manne fait saliver. Reste à savoir qui devra se contenter des miettes.

Hotline

A la rentrée, un numéro vert (le 0 800 100 359) sera mis en place. A disposition des entreprises et des salariés, il renseignera sur les formations proposées. Bâtiment, chaudronnerie et services aux entreprises sont au programme.