Art et technique se mêlent à Euratechnologies

Le parc Euratechnologies veut devenir une marque d'avant-garde à Lille. Après avoir rempli le site avec plus de 65 entreprises, la ville compte bien en faire une vitrine technologique culturelle. Depuis mardi et jusqu'au 17 décem...

— 

Cent lapins ont envahi l'atrium pour entonner des airs d'opéra. En plus, les oreilles bougent.

Cent lapins ont envahi l'atrium pour entonner des airs d'opéra. En plus, les oreilles bougent. — M.Libert / 20 Minutes

Le parc Euratechnologies veut devenir une marque d'avant-garde à Lille. Après avoir rempli le site avec plus de 65 entreprises, la ville compte bien en faire une vitrine technologique culturelle. Depuis mardi et jusqu'au 17 décembre, le hall central accueille une exposition vivante baptisée Le Nabaz'mob : cent lapins chanteurs détournés de leur usage commercial habituel. Une œuvre qui a fait le tour du monde.
Depuis son inauguration en mars 2009, le parc Euratechnologies a déjà hébergé plusieurs œuvres artistiques : performances de graf', films en 3D stéréoscopique, expo interactive sur les led... « C'est une volonté de la ville de Lille d'y mettre en relation art et technologie, mais aussi d'encourager les gens à venir dans ce lieu qui est avant tout consacré aux entreprises », explique Jérôme Copin, chef de projet de « Lille, ville d'arts du futur ». Ce programme vise à promouvoir l'usage des nouvelles technologies dans l'art et le spectacle vivant. Il pourrait, l'an prochain, mobiliser, pour la première fois, les compétences des sociétés du site.G. D.

virtuelle

La ville de Lille n'hésite pas à monter des projets avec certaines entreprises d'Euratechnologies pour utiliser leur savoir-faire. Ainsi, la société e-fijy, spécialiste du e-commerce, a élaboré avec l'association lilloise Hors Cadre une visite virtuelle du quartier des Bois-Blancs sur internet (www.bois-blancs-lille.com).

Mots-clés :

Aucun mot-clé.