Réduire les émissions de carbone

Environnement Lille s'engage dans la campagne 10:10 de Good Planet

Gilles Durand

— 

La ville de Lille est décidée à diminuer sa facture d'électricité. L'engagement sera pris, dimanche, dans le cadre de la campagne 10:10 lancée cet été par la fondation Good Planet de Yann Arthus-Bertrand. Plusieurs villes profitent, en effet, de la date symbolique du 10/10/10 pour s'engager à réduire de 10 % leurs émissions de gaz à effet de serre en un an. « Lille n'a pas attendu cette initiative pour réduire sa consommation énergétique », tient à préciser Philippe Tostain, élu (Verts) chargé de l'énergie à la ville. D'après les calculs de la mairie, l'impact environnemental des bâtiments, véhicules et éclairages publics est passé de 21 000 tonnes de CO2 par an en 2003 à 18 000 tonnes l'an dernier.

Les crèches sollicitées
En revanche, l'élu avoue que la consommation d'électricité des bâtiments ne cesse d'augmenter : environ 10 % en dix ans. « Il faut se poser des questions car certains bâtiments consomment autant la nuit que le jour », note-t-il. Les premières actions de sensibilisation visent crèches, écoles et bâtiments périscolaires. « Les premières mesures ont déjà permis de réduire les dépenses énergétiques de 8 % en un an », souligne Lise Daleux, adjointe (Verts) à la famille. Un concours « Défi crèche énergie » va aussi être lancé pour sélectionner les idées en matière d'éco-gestes. Roubaix et Tourcoing, non-signataires de la campagne, s'engagent aussi. Le renouvellement des chaufferies des bâtiments municipaux tourquennois permettra de réduire les émissions de CO² de 25 % en huit ans. À Roubaix, c'est une nouvelle chaufferie biomasse qui doit voir le jour.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.