Un homme placé en garde à vue après avoir percuté un migrant sur l'autoroute

GRANDE-SYNTHE Dimanche, un jeune irakien a été violemment percuté par un véhicule sur le bord de l’autoroute A16…

20 Minutes avec AFP

— 

Deux migrants marchent sur le bord de la route après l'évacuation d'un campement sauvage près de Grande-Synthe en septembre 2017.

Deux migrants marchent sur le bord de la route après l'évacuation d'un campement sauvage près de Grande-Synthe en septembre 2017. — DENIS CHARLET / AFP

  • Le quinquagénaire suspecté d’avoir renversé le jeune migrant a été retrouvé grâce à sa plaque d’immatriculation.
  • Il a été interpellé ce lundi à son domicile.

Un homme d’une cinquantaine d’années, suspecté d’avoir gravement blessé un migrant de 22 ans dimanche en le percutant sur l'autoroute A16 à Grande-Synthe (Nord), a été placé en garde à vue lundi, a-t-on appris auprès du parquet de Dunkerque.

>> A lire aussi : Grande-Synthe: Un migrant percuté par un véhicule gravement blessé

La CRS autoroutière « a pu remonter à cette personne grâce à sa plaque d’immatriculation relevée par des automobilistes » témoins du drame, a indiqué le parquet confirmant une information de LCI.

Entre la vie et la mort

Ainsi, l’homme d’une cinquantaine d’années, domicilié dans la région dunkerquoise, a été interpellé à son domicile lundi à 06h45 et placé en garde à vue pour « blessures involontaires aggravées ».

Dimanche, un migrant d’origine irakienne a été percuté vers 16h30 par un véhicule à Grande-Synthe, où des migrants vivent dans la précarité dans le campement sauvage du Puythouck, alors qu’il marchait le long de la bande d’arrêt d’urgence avec d’autres ressortissants irakiens. L’auteur de l’accident avait pris la fuite. L’homme percuté est toujours entre la vie et la mort.

>> A lire aussi : Nord: Des centaines de migrants de Grande-Synthe évacués vers des centre d'accueil

Selon le parquet, à Dunkerque et aux alentours, de nombreux migrants marchent ainsi le long de l'autoroute pour rejoindre les aires de repos et tenter de monter dans les camions pour rejoindre l’Angleterre.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un migrant de nationalité afghane est mort après avoir été percuté par un véhicule sur la rocade menant au port de Calais, portant à trois le nombre de décès de migrants à Calais et ses environs en 2017.