Nord: L’usine Caby placée en redressement judiciaire en attendant son transfert

ECONOMIE Alors qu’il prépare son transfert dans une nouvelle usine, le célèbre fabricant de la saucisse Caby doit faire face à de fortes dettes…

G.D.

— 

L'usine Jean Caby de saint-André-lez-Lille.

L'usine Jean Caby de saint-André-lez-Lille. — Google Maps

C’est l’un des bastions de l’agroalimentaire nordiste. Le fabricant de charcuterie industrielle Jean Caby a été placé, lundi, en redressement judiciaire après une déclaration de cessation de paiement, annonce La Voix du Nord.

Nouvelle usine à Comines

En 2016, l’usine de Saint-André-lez-Lille, qui emploie environ 250 salariés, était déficitaire de 6 millions d’euros. Par ailleurs, la société a lancé la construction d’un nouveau bâtiment de fabrication à Comines. Il ne devrait être opérationnel que fin 2018 ou début 2019.

>> A lire aussi : La saucisse Caby avalée par un géant yankee

Selon Eric Feldmann, président du tribunal de commerce de Lille, interrogé par le quotidien régional, « l’usine répond bien à toutes ses commandes, mais son outil industriel ne lui permet pas à Saint-André de dégager suffisamment de rentabilité, compte tenu de ses prix de revient et de ses charges ».

Etaler les dettes

Caby doit donc étaler ses dettes en attendant le transfert de la production dans sa nouvelle usine à Comines. C’est la raison pour laquelle la société a été mise sous protection judiciaire avec mise en observation de six mois.