Losc: Vaincus à Amiens, les Lillois restent empêtrés dans leurs errements

FOOTBALL Le projet de jeu de Marcelo Bielsa s’est heurté à une volonté et une efficacité beaucoup plus grande des joueurs d’Amiens qui l’ont emporté 3-0...

Gilles Durand

— 

L'entraîneur lillois, Marcelo Bielsa, a du pain sur la planche.

L'entraîneur lillois, Marcelo Bielsa, a du pain sur la planche. — F. LoPresti / AFP

  • Le Losc replonge après sa défaite à Amiens.
  • les Lillois ont dominé mais se sont montrés totalement inefficaces.

La convalescence sera longue. Après deux victoires consécutives, les Lillois ont de nouveau chuté à Amiens lors de leur match en retard. Les hommes de Marcelo Bielsa pourront regretter longtemps l’effondrement d’une barrière lors du premier match lors duquel ils étaient parvenus à ouvrir le score.

Incapables d’accélérer le rythme

Cette fois, ils n’ont jamais réussi à mettre en danger une équipe d’Amiens qui a su attendre son heure, ou plutôt sa demi-heure. les Picards se sont imposés 3-0 face à un adversaire qui a toujours semblé un peu perdu sur le terrain.

>> A lire aussi : Ligue 1: Deux mois après l’effondrement d'une barrière, les supporters lillois retournent à Amiens

Incapables d’accélérer le rythme en début de match alors qu’ils monopolisaient le ballon, les Lillois ont peu à peu perdu le fil du match et laissé Amiens montrer son efficacité. Manzala par deux fois (36e, 47e) puis Konate (84e) enfonçaient des Nordistes empruntés, très nerveux et fort peu combatifs.

« On revoit dans ce match des scénarios qu’on a déjà vus cette saison, déplorait l’entraîneur lillois, Marcelo Bielsa, à l’issue du match. Nous avons dominé, mais manqué de profondeur et d’efficacité. » Résultat, le Losc rate l'occasion de quitter la zone rouge et reste à l'avant-dernière place du classement.

« Le résultat est juste »

Le score aurait même pu être beaucoup plus lourd si le poteau n’avait donné un coup de pouce aux Lillois. Des « olés » pouvaient monter des tribunes pour chambrer et une « ola » méritait d’enflammer le stade.

« Nos adversaires ont profité de nos erreurs, reconnaissait Marcelo Bielsa. Le résultat est juste, nous avons attaqué sans créer de danger. Nous avons défendu en faisant des erreurs. Avec des joueurs moins talentueux que nous, Amiens a gagné quand même, donc cette défaite aggrave ma responsabilité. »