C’est raté. Ce n’est finalement pas à Lille que sera implantée l’Agence européenne du médicament (AEM). Lors de ce vote, qui avait lieu ce lundi, au parlement européen, la candidature de la métropole n’a pas été retenue.

Dans un communiqué commun, Martine Aubry, maire de Lille, et Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, ont dénoncé le « soutien tardif et timide » du président de la République, Emmanuel Macron.

>> A lire aussi : Macron met «tout son poids» pour que Lille accueille l’Agence européenne du médicament

Malgré de grandes louanges de la Commission européenne sur la qualité de son dossier, Lille a vu s’échapper, lundi après-midi, les centaines d’emplois que représentait l’implantation de l’AEM sur son territoire.

le président montré du doigt

Martine Aubry et Xavier Bertrand, qui insistent sur la mobilisation « des acteurs politiques de la métropole et de la région » et sur celle du « monde économique », pointent du doigt Emmanuel Macron. « C’est seulement la semaine dernière que le président de la République […] a exprimé publiquement son soutien à notre initiative commune. Or une véritable mobilisation du président Macron aurait dû faire la différence », regrettent-ils.

>> A lire aussi : Agence du médicament: Pourquoi Lille pourrait remporter le gros lot

Le président de la Métropole européenne de Lille, Damien Castelain, se console en déclarant : « La Métropole Européenne de Lille rayonnera prochainement au travers de grands événements mondiaux comme Lille Métropole Capitale Mondiale du Design 2020, la finale France-Belgique de la Coupe Davis ou la Coupe du Monde de Rugby en 2023 ». On devrait savoir, plus tard dans la soirée, qui de Milan, Copenhague et Amsterdam, les trois finalistes, remportera le jackpot.