Jeudi, cinq trafiquants de drogue présumés, trois hommes et deux femmes, ont été mis en examen et écroués a-t-on appris, vendredi, de source policière. Cela porte à treize le nombre de placements en détention des membres d’un même réseau « extrêmement actif » travaillant, notamment, à Lille et s’approvisionnant en Belgique.

Tous résidaient dans le quartier de Fives

L’opération, menée par la police judiciaire (PJ) de Lille, a commencé, mardi. Elle a permis l’interpellation de cinq personnes, âgées de 30 à 37 ans, habitant le quartier de Fives, à Lille, et ayant déjà eu affaire à la justice. Quatre ont été placés en détention provisoire, le cinquième a été placé sous contrôle judiciaire. Tous ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants. Par ailleurs, les enquêteurs ont, entre autres, saisi un pistolet automatique de calibre 7,65 mm ainsi que 22.000 euros en numéraire.

>> A lire aussi : Une vingtaine d'interpellations après une opération anti-drogue

Les cinq mis en cause, expliquent les enquêteurs, « apparaissent à des degrés divers comme étant parties prenantes » d’un réseau « extrêmement actif sur la métropole de Lille et sur Dunkerque » et dont les principaux protagonistes avaient été arrêtés il y a plus d’un mois. Selon les enquêteurs, ce réseau avait importé et écoulé depuis le mois de mars « plus de 70 kg de cocaïne et 20 kg d’héroïne ».

Parmi ces protagonistes, au nombre de 15, figurait un homme de 42 ans fiché au grand banditisme. Neuf ont été incarcérés. Lors de cette première opération, la police judiciaire de Lille avait notamment mis la main sur 11 kg de cocaïne et deux presses hydrauliques, servant à compacter la drogue, et treize armes.