Lille: Redevco dévoile son projet pour le «31» rue de Béthune, les anciennes Galeries Lafayette

INFO «20 MINUTES» On sait enfin ce qu’il va y avoir à la place des anciennes Galeries Lafayette…

Mikael Libert

— 

Le «31» rue de Béthune, à Lille.

Le «31» rue de Béthune, à Lille. — M.Libert / 20 Minutes

  • 10.000 m2 de commerces en façade sur rue sont prévus dont la commercialisation par lots sera lancée la semaine prochaine.
  • Un hôtel quatre étoiles Okko va s'installer dans les étages.
  • Sur la partie arrière, on trouvera environ 8.000 m2 de bureaux.

Une verrue bientôt soignée. Deux ans après la fermeture des Galeries Lafayette, fin 2015, l’ investisseur Redevco, qui a racheté l’immense surface vacante, située au 31, rue de Béthune, à Lille, dévoile ses ambitions pour le site. Thierry Cahièrre, président Redevco France, a accordé, mardi, une interview exclusive à 20 Minutes.

Redevco a lancé un appel d’offres, début 2017, à l’issue duquel c’est Vinci immobilier qui a été choisi pour mener à bien la réhabilitation du « 31 ». « Lorsque nous avons appréhendé cette opération, nous avons identifié la nécessité de lui donner une vraie force commerciale, explique Thierry Cahièrre. C’était une verrue qui devait redevenir un moteur du dynamisme de la rue de Béthune. »

Le commerce ramené au niveau de la rue

Comme nous l’avions déjà écrit dans 20 Minutes, les façades des commerces vont être remises au niveau de la rue. Exit l’atrium donc. « Nous allons redimensionner les surfaces commerciales et les répartir sur les niveaux -1, rez-de-chaussée et 1er étage. Cela correspond à une surface de 10.000 m2 », soit « trois ou quatre moyennes surfaces qui auront toutes des façades côté rue de Béthune », précise le président de Redevco.

>> A lire aussi : «Il y a encore de la place pour des commerces dans le centre-ville»

La commercialisation des lots ne sera lancée que la semaine prochaine, à Cannes. « Rien n’est encore signé, mais on va rester sur la ligne de la rue avec du prêt-à-porter et du mass-market sur des nouveaux formats », assure Thierry Cahièrre.

Un hôtel quatre étoiles Okko de 120 chambres

En limitant la surface dévolue au commerce, Vinci prévoit d’aménager dans les étages supérieurs et à l’arrière du bâtiment 8.000 m2 de bureaux en « open work » et un hôtel. Pour ce dernier point, c’est la chaîne Okko qui a été retenue : « Ce sera un hôtel quatre étoiles de 120 chambres installé sur les niveaux 2, 3 et 4 », poursuit Thierry Cahièrre. Redevco estime à plus de 500 le nombre d’emplois nécessaires pour faire tourner ces trois activités de commerce, d’hôtellerie et de bureaux.

>> A lire aussi : Pourquoi les commerces ont encore de l'avenir à Lille

Pour la réalisation, Vinci va travailler avec le cabinet roubaisien d’architectes Saison Menu, qui a notamment réalisé le CETI, à Roubaix. Le démarrage des travaux est prévu, mi-2018 pour une ouverture des commerces à l’automne 2019. Pour les bureaux et l’hôtel, il faudra attendre fin 2020.