La procureur confirme la peine du Dr Guéniot

Le Dr Gérard Guéniot n'a pas convaincu la procureur. Hier, devant la cour d'appel de Douai, le médecin-homéopathe nordiste a tenté de minimiser son rôle dans le décès d'une jeune femme de 31 ans atteinte d'un cancer du sein, en 1997. Adepte des médec...

O. A. - ©2008 20 minutes

— 

Le Dr Gérard Guéniot n'a pas convaincu la procureur. Hier, devant la cour d'appel de Douai, le médecin-homéopathe nordiste a tenté de minimiser son rôle dans le décès d'une jeune femme de 31 ans atteinte d'un cancer du sein, en 1997. Adepte des médecines douces et ancien membre du mouvement sectaire le Graal, le Dr Guéniot a rappelé qu'il n'avait vu qu'une seule fois la victime avant de l'orienter vers un cancérologue, faute de temps. Son défenseur, Me Xavier Autain, a expliqué que Gérard Guéniot ne s'était pas opposé à ce que la jeune femme subisse une chimiothérapie. Ce qui n'a pas empêché la procureur de requérir la même peine qu'en première instance à Lille en 2006 : deux ans de prison avec sursis et interdiction définitive d'exercer.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.