Lille: On va pouvoir recharger son véhicule électrique dans la métropole

SOCIETE La Métropole de Lille mise sur la voiture électrique en déployant des bornes de recharge sur tout le territoire…

Gilles Durand

— 

L'une des premières bornes électriques a été installée à Gruson, près de Villeneuve d'Ascq.

L'une des premières bornes électriques a été installée à Gruson, près de Villeneuve d'Ascq. — G. Durand / 20 Minutes

  • D’ici à 2020, 267 bornes de recharge électrique vont être implantées dans la Métropole de Lille.
  • Il est prévu de doter les petites communes de 50 bornes.
  • La recharge se fera via un abonnement gratuit à la carte Pass Pass.

Un rechargement en seulement 20 minutes. En 2020, la Métropole de Lille (MEL) sera équipée de 267 bornes de recharge électrique pour voitures. Les premières ont été mises en service, en septembre, dans cinq communes*.

L’inauguration de ce déploiement a eu lieu, ce mercredi, à Gruson, petite commune du Mélantois où « quelques habitants possèdent des voitures électriques », souligne le maire, Aimé Duquenne.

Un millier de véhicules électriques en circulation,

« Dans la Métropole, un millier de véhicules électriques sont actuellement en circulation, sans compter les véhicules hybrides », annonce la MEL. Pour le président (SE) de la MEL, Damien Castelain, il était temps d’investir. « C’est l’histoire de l’œuf et de la poule. Si on ne met pas de bornes de recharge à disposition, les gens ne seront pas incités à acheter des véhicules électriques », explique-t-il.

>> A lire aussi : Le plan ambitieux de mobilité électrique dans le Nord-Pas-de-Calais

C’est pourquoi l’institution fait le pari d’installer 50 bornes dans les communes de moins de 5.000 habitants. Une opération qui va coûter 500.000 euros, financée également par la Région et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). D’ici la fin 2017, une trentaine de communes seront équipées.

Dans les parkings publics et les parc-relais

« La MEL complète ainsi les initiatives des opérateurs privés et veille à l’équilibre territorial », note Damien Castelain. Sur les communes de plus de 5.000 habitants, c’est groupe Bolloré, sous l’étiquette Bluelib, qui est chargé d’aménager 167 bornes. Cinquante autres seront implantées dans les parkings publics du centre-ville ou dans les parcs relais.

Tous les modèles de véhicules électriques ou hybrides pourront se connecter à ces nouvelles bornes de recharge qui sont d’ores et déjà accessibles via la carte Pass Pass. L’abonnement est gratuit et, assure la MEL, « pour 100 km d’autonomie, il faut compter entre 2,80 euros en charge accélérée et 4,20 euros en charge lente, avec des tarifs plus avantageux la nuit ».

* Englos, Gruson, Frelinghien, Deûlémont et Warneton.