Lille: Comment la bière est devenue un enjeu touristique dans le Nord

TOURISME Le succès du festival Bière à Lille intéresse les élus locaux et acteurs économiques, qui y voient l’occasion de développer une nouvelle offre touristique dans la région…

Emmanuelle Geuns

— 

Illustration. Le 09 10 2009

Illustration. Le 09 10 2009 — G. VARELA / 20 MINUTES

  • Lille a enfin son festival de la bière, axé sur la qualité et la convivialité
  • Lors de la première édition, les commerçants ont reçu des nouveaux clients
  • Les acteurs de la métropole espèrent développer un tourisme brassicole

Après le succès du premier festival Bière à Lille (BAL), l'association Culture B revient avec le BAL d'automne, du 14 au 21 octobre. La manifestation prend de l'ampleur: de nouveaux restaurants, bars, et brasseurs de la métropole rejoignent le festival et animeront une cinquantaine d'événements: dégustations, conférences, accords mets/vins, ateliers... Avec un crédo : convivialité et qualité.

>> A lire aussi : Lille: Le premier festival de la bière débarque dans la métropole

Une nouvelle clientèle

Charlie Labourey, un des organisateurs, se félicite : « Toutes les villes ont leur festival de la bière, même Bordeaux, qui est la capitale du vin, et ça marche bien. Il était dommage qu'il n'y ait rien à Lille alors que nous sommes la patrie de la bière...»

Un avis partagé par Frédéric, gérant du bar-restaurant le Cirque, à Lille. Cet amoureux de bonnes bières locales a participé au BAL de printemps, en proposant des ateliers animés par une biérologue. « Il y avait un vide à combler, explique-t-il. Et nous avons accueilli une nouvelle clientèle. On repart pour l'édition d'automne parce qu'il y a un enjeu touristique, mais aussi parce que la bière fait partie de notre culture.»

Concurrencer le tourisme du vin

Cet enthousiasme pour la bière n'est pas passé inaperçu à la Métropole européenne de Lille (MEL), qui a décidé, comme d'autres institutions, de soutenir la manifestation. « Nous cherchons à créer une image d'attractivité de la métropole lilloise, à élargir notre offre touristique, explique Michel Delepaul, conseiIler délégué au tourisme à la MEL. L'idée est de montrer aux touristes qu'on a un patrimoine gastronomique avec des petits artisans brasseurs qui valent le détour. »

Et faire concurrence au tourisme vinicole, qui attire chaque année en France 7,5 millions de visiteurs?  « On aimerait faire la même chose avec la bière », conclut l'élu.

Mots-clés :