Pas-de-Calais : Qu’est-ce qui pousse vraiment les réfugiés à venir à Calais ?

SOCIAL L’association L’Auberge des migrants vient de réaliser une vaste enquête sur les motivations réelles des migrants à venir à Calais…

Gilles Durand

— 

Calais, le 20 juin 2017 - Des exiles africains attendent a proximite d une station service

Calais, le 20 juin 2017 - Des exiles africains attendent a proximite d une station service — Olivier Aballain / 20 Minutes

Un sondage pour enfoncer le clou. L’association L’Auberge des migrants a réalisé un sondage auprès de 214 migrants sur les quelque 700 qui séjournent actuellement à Calais. Les trois quarts sont des Afghans ou de Erythréens. Elle les a interrogés pour connaître leurs projets d’asile.

L’Angleterre neuf fois sur dix

Sans surprise, les résultats, dévoilés ce vendredi, montrent que plus de 9 réfugiés sur 10 souhaitent demander l’asile en Angleterre. Pour près des deux tiers, la raison est simple : ils veulent rejoindre des proches.

>> A lire aussi : « Les solutions de l'Etat ne sont pas forcément adaptées à la réalité », selon une travailleuse sociale

Selon les chiffres, ils ne sont que 6,5 % à projeter de rester en France en demandant l’asile. Mais parmi ceux-là, plus de la moitié refuse de se rendre dans lescentres d’accueil et d’examen des situations (CAES) nouvellement créés.

Dysfonctionnement de l’information

« Ce résultat montre que la politique actuelle du gouvernement est une solution pour seulement un ou deux migrants sur cent. constate l’Auberge des migrants. Ces chiffres montrent clairement un dysfonctionnement de l’information sur les CAES. »

L’association préconise de « créer des lieux d’aide humanitaire qui permettraient notamment de recevoir des informations sur les dispositifs de demande d’asile » et de « rendre plus efficaces les procédures de réunifications familiales ».