Nord: Le covoiturage au quotidien commence à prendre de l'essor

TRANSPORTS Les Nordistes qui prennent leur voiture chaque jour pour aller travailler ont désormais deux sites Web de covoiturage à disposition…

Gilles Durand

— 

Illustration d'une aire de covoiturage.

Illustration d'une aire de covoiturage. — Gile Michel / SIPA

  • Un site Web régional de covoiturage au quotidien vient de voir le jour.
  • Dans le Nord et le Pas-de-Calais, on constate une moyenne de 1,1 personne par véhicule.
  • Une filiale de la SNCF a mis en place, parallèlement, un site de covoiturage au quotidien.

Il était temps. Un site officiel de covoiturage au quotidien a été lancé par l’autorité publique qui s’occupe des transports en commun, le Smirt (Syndicat mixte intermodal régional des transports). Le site se nomme PassPass Covoiturage et il concerne les automobilistes qui se rendent quotidiennement à leur travail en voiture.

Un site gratuit

« Ce site est gratuit et les conducteurs sont libres de fixer le prix qu’ils souhaitent », souligne Frédéric Leturque, président du Smirt. Aujourd’hui, dans le Nord et le Pas-de-Calais, on constate une moyenne de 1,1 personne par véhicule. Trop peu pour désengorger notamment l’accès à la métropole lilloise aux heures de pointe.

>> A lire aussi : Avec BlaBlaLines, BlaBlaCar vise le marché (colossal) du covoiturage domicile-travail

Le lancement de ce projet de site Web date de janvier 2015. A l’époque, il était question aussi de la création de 137 aires de covoiturages représentant 5.300 places de parking. On en est encore loin, mais ça avance. Par exemple, il existe deux aires de covoiturage en métropole lilloise. Trois autres doivent voir le jour avant la fin de l’année, notamment à la Chapelle d’Armentières.

Plan de déplacement obligatoire

La spécificité du site Web est aussi de pouvoir offrir des données sur le covoiturage aux entreprises et des administrations régionales de plus de 250 salariés*. Ces dernières sont, en effet, soumises à la mise en place d’un plan de déplacement dans le cadre du plan de protection de l’atmosphère (PPA) depuis le 1er janvier 2017.

« Or, à ce jour, le taux de réalisation de cette obligation est peu satisfaisant », avoue la préfecture qui compte mettre prochainement en demeure les établissements concernés.

L’application IDVroom

Il était donc temps que les autorités publiques se penchent sur le covoiturage au quotidien car dans ce domaine, le secteur privé a pris un peu d’avance. Une filiale de la SNCF, IDVroom, créée en 2014, s’est déjà attaquée au marché régional en lançant en mai, une ligne de covoiturage Dunkerque-Lille.

Deux nouvelles lignes Bapaume-Lille et Maubeuge-Lille viennent de voir le jour avec, en plus, une application Pop & Vroom disponible. IDVroom propose même une garantie retour en TER si le covoiturage est annulé au dernier moment.

* Plus de 500 salariés hors zone d’activités.