Pas-de-Calais: L’interruption de grossesse échoue, le bébé naît handicapé

SOCIETE Une interruption médicale de grossesse avait été programmée après le diagnostic d’une malformation du cerveau du bébé…

Mikael Libert

— 

L'enfant souffre d'une malformation du cerveau (illustration).

L'enfant souffre d'une malformation du cerveau (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Un couple habitant Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, veut déposer une plainte contre l’hôpital Duchenne où la maman a accouché, lundi, révèle La Voix du Nord. Après le diagnostic d’une malformation du cerveau du bébé, les médecins avaient programmé une interruption médicale de grossesse. Mais l’opération ne s’est pas déroulée comme prévu.

A huit mois de grossesse, la maman a passé une IRM dans un hôpital lillois. Les résultats ont montré que le nourrisson souffrait d’une grave malformation au cerveau. A l’hôpital Duchenne, où est suivie la mère, les médecins ont préconisé uneinterruption médicale de grossesse en raison de l’état de santé de l’enfant.

L’enfant naît vivant

Le jour de l’opération, lundi, les médecins ont administré un produit pour que la maman accouche dans la journée d’un bébé sans vie. La dose, pourtant doublée, n’a cependant pas été suffisante et l’enfant est finalement né vivant, mais handicapé.

Malgré tout, l’état du bébé était moins grave qu’attendu. Celui-ci bougeait en effet mieux qu’espéré selon nos confrères. La principale inconnue qui demeure, c’est l’évolution de l’état de l’enfant, même si les médecins se montrent pessimistes.

Sur le déroulement des événements, les parents sont en colère et veulent déposer une plainte contre l’hôpital. La direction de l’établissement estime, pour sa part, qu’aucune erreur n’a été commise.