Pas-de-Calais: Une curieuse pollution s’installe sur les plages de la Côte d’Opale

ENVIRONNEMENT Une association de lutte contre les pollutions du littoral s’inquiète de la présence, sur la Côte d’Opale, de boulettes de mousse…

G.D.

— 

Illustration de boulettes de paraffine.

Illustration de boulettes de paraffine. — Association Sea-Mer

Mise à jour le mardi 18 juillet à 14 h : La préfecture du Pas-de-Calais précise que « cette pollution ne présente pas de danger grave pour la santé publique, la faune ou la flore », mais elle demande « aux estivants de ne pas manipuler ces polluants ».

Quelle est donc cette matière qui s’étale sur la côte d’Opale depuis vendredi ? Il s’agit de boulettes de mousse de couleur ocre qui se retrouvent sur plusieurs plages entre Sainte-Cécile et le cap Gris-Nez, dans le Pas-de-Calais, raconte La Voix du Nord.

« Un échouage exceptionnel »

Selon Jonathan Hénichart, président de l’association Sea-Mer, basée à Wimereux, « c’est un échouage exceptionnel ». Le militant est pourtant habitué à ramasser des déchets sur les plages. Ce sont plusieurs milliers de galettes orangées qui ont été signalées, notamment, vendredi, au Portel, puis, dimanche, au large d’Hardelot et de Boulogne-sur-Mer.

Ces boulettes ressemblent un peu à de la paraffine industrielle. « Quand on touche, c’est un peu gras. C’est cassant mais pas friable. On ne sait pas si c’est toxique », raconte au quotidien régional, Jonathan Hénichart. Celui-ci regrette que les communes touchées restent indifférentes au problème.

Echantillon envoyé pour analyse

Le président de Sea-Mer a envoyé, pour analyse, un échantillon à Brest, à une association spécialisée dans les pollutions d’hydrocarbure. En novembre, trois tonnes de paraffine blanche avaient déjà été retrouvées sur le littoral entre Berck et Equihen-Plage.