Résultats législatives: Qui est Adrien Quatennens, nouveau député lillois de La France insoumise ?

PORTRAIT A 27 ans, le Lillois Adrien Quatennens (LFI) fait partie des plus jeunes députés élus…

Gilles Durand

— 

Adrien Quatennens, nouveau député  pour La France insoumise dans la 1re circonscription du Nord, à Llle.

Adrien Quatennens, nouveau député pour La France insoumise dans la 1re circonscription du Nord, à Llle. — AFP

  • Avec 27 ans, le Lillois Adrien Quatennens est un des plus jeunes députés élus.
  • Il est conseiller clientèle dans le secteur de l’énergie.
  • Il a promis de mettre en place un droit de révoquer les élus s’ils ne respectent pas leurs engagements.

Personne ne voyait le jeune candidat de la France insoumise (LFI) l’emporter, dimanche soir ? Pourtant, à 27 ans, Adrien Quatennens a décroché, sur le fil, le siège de député de la 1re circonscription du Nord (Lille).

>> A lire aussi : Résultats Législatives. Retrouvez tous les résultats dans le département du Nord

A l’issue du premier tour, il accusait un retard d’environ 3 600 voix, avec 19,4 % contre 32,6 % à son adversaire LREM, Christophe Itier, Adrien Quatennens l’a emporté avec 46 voix d’avance, au terme d’un suspense digne des meilleurs polars.

Le candidat (LFI) siégera donc au côté de son compère, Ugo Bernalicis, autre jeune militant du parti de Jean-Luc Mélenchon, qui l’a emporté plus largement dans la 2e circonscription (Mons-en-Barœul – Villeneuve-d’Ascq).

Membre du Parti de gauche depuis 2013, Adrien Quatennens a commencé à militer très jeune contre le contrat première embauche du gouvernement Villepin, avant de s’engager dans des associations d’aide aux sans-abri et chez les altermondialistes d’Attac.

Découvert lors des municipales de 2014

Il a été à l’initiative de la convention nationale de La France insoumise qui s’est tenue à Saint-André-lez-Lille, en octobre 2016. C’est donc tout naturellement qu’il est devenu candidat aux législatives.

Conseiller clientèle dans le secteur de l’énergie, il maîtrise l’art de l’argumentaire. « On l’a découvert lors des municipales de 2014, raconte Franck Vandecasteele, artiste et ancien militant PCF. Il a un sens inné et aigu de la rhétorique. Il sait parfaitement exprimer des idées claires. »

Le militant de gauche a même réussi à séduire Eric Dillies, le patron du Front national lillois, qui a appelé à voter pour lui, à l’issue du 1er tour. Au grand dam de ce dernier. «Nous n’avons rien demandé et qu’il n’attende rien en retour. Notre projet de société est à l’opposé de celui du FN », répondait Adrien Quatennens, lors d’une conférence presse de l’entre-deux-tours.

Un projet de révocation des élus

« C’est un bosseur qui a fait beaucoup de porte-à-porte pour convaincre », avance, pour sa part, un proche. Pour mener sa campagne, ce conseiller clientèle a dû prendre un congé sans solde. « Il se met au service d’un camp, sans ambition personnelle », assure Franck Vandecasteele.

A peine élu, le nouveau député a choisi de montrer qu’il était encore sur le terrain de la contestation, en défilant, ce lundi soir, à Lille, lors de la manifestation du front social contre les réformes du Code du travail prévues par le président Emmanuel Macron. Il a d’ailleurs annoncé, avant son élection, qu’il comptait mettre en place un droit de révoquer les élus s’ils ne respectaient pas leurs engagements. Ira-t-il jusqu’au bout de ce projet ?