Oise: Le maire de Laigneville interdit aux habitants de décéder à la maison

SANTÉ Christophe Dietrich a pris un arrêté municipal symbolique pour dénoncer le désert médical dans sa ville de Laigneville (Oise)…

Olivier Aballain

— 

Un méŽdecin géŽnéŽraliste consulte un patient dans son cabinet.

Un méŽdecin géŽnéŽraliste consulte un patient dans son cabinet. — Reportages

Christophe Dietrich aime les symboles. Le maire (Sans étiquette) de Laigneville, dans l’Oise, a de nouveau décidé de frapper fort, en prenant un arrêté municipal interdisant à ses administrés de mourir à leur domicile.

L’édile entend ainsi, rapporte le site FranceTVinfo, attirer l’attention sur les conséquences du « désert médical » dans lequel se trouve, selon lui, sa commune de 4.250 habitants.

Les deux seuls médecins partent en retraite

« Cet arrêté est absurde, mais c’est parce que nous sommes face à une situation absurde », déclare Christophe Dietrich, signalant qu’il a parfois eu besoin de « 4 à 6 heures » pour trouver un médecin afin de constater un décès. La situation ne devrait pas s’améliorer puisque, selon lui, les deux médecins de sa ville (qui comptait 4.250 habitants en 2014) partent en retraite cette année, et n’ont pas encore de remplaçant.

L’arrêté, qui n’a aucune valeur autre que symbolique, ne sera pas soumis au contrôle de légalité en préfecture.

Christophe Dietrich s’est fait une petite notoriété ces derniers mois grâce à ses actions musclées pour éradiquer les dépôts sauvages de déchets dans sa commune. Il n’hésite pas, notamment, à faire redéposer les ordures devant le domicile des contrevenants.