Calais : Le suspect du viol et du meurtre de Chloé s’est suicidé en prison

JUSTICE Zbigniew Huminsky devait être jugé en septembre pour le viol et le meurtre et Chloé, 9 ans, à Calais…

Olivier Aballain

— 

Obsèques de Chloé à Calais le 22 avril 2015

Obsèques de Chloé à Calais le 22 avril 2015 — P. HUGUEN /AFP

Zbigniew Huminsky ne sera pas jugé pour le viol, suivi du meurtre, de Chloé, 9 ans, le 15 avril 2015 à Calais.

>> A lire aussi : Une marche blanche réunit 5.000 personnes en souvenir de Chloé à Calais

Ce ressortissant polonais, qui avait reconnu les faits après son arrestation, s’est suicidé en prison à Sequedin, révèle ce mardi le site internet de La Voix du Nord.

Il devait comparaître en septembre

Âgé de 38 ans au moment des faits, Zbigniew Huminsky avait été interpellé le jour du crime, près du sous-bois où le corps de Chloé a été découvert. La fillette avait été enlevée un mercredi à 15h30, alors qu’elle s’amusait dans une aire de jeux, non loin de son immeuble.

Le suspect devait comparaître aux Assises du Pas-de-Calais, à Saint-Omer, à partir du 11 septembre prochain.

Placé en détention provisoire à la maison d’arrêts de Lille-Sequedin, il avait fait savoir, par son avocat, l’an dernier, que ses codétenus lui avaient mené une « vie infernale » à son arrivée en prison. C'est le traitement souvent réservé par les prisonniers accusés de viol sur mineur.