Ligue 2: Lens n'a plus que 90 minutes pour vivre

FOOTBALL Le club va jouer la montée en Ligue 1 sur son dernier match vendredi à domicile face à Niort...  

Francois Launay

— 

Le Racing club de Strasbourg et le Racing club de Lens se rendent coup pour coup dans un énorme choc, ce lundi 8 mai.

Le Racing club de Strasbourg et le Racing club de Lens se rendent coup pour coup dans un énorme choc, ce lundi 8 mai. — FRANCOIS LO PRESTI / AFP

  • Quatrième de Ligue 2, Lens n'a pas son destin en main pour la montée
  • Le club doit s'imposer contre Niort tout en espérant un faux pas des trois équipes devant lui

Cardiaques s’abstenir. Même les meilleurs scénaristes du monde n’auraient pas pu imaginer un tel final. Vendredi, au coup d’envoi de la dernière journée de Ligue 2, six équipes pourront encore prétendre à la montée en Ligue 1. De Strasbourg (1er) à Nîmes (6e), il n’y a que trois points d’écart et des milliers de possibilités pour les noms des deux premiers, promus dans l’élite, et du troisième qui jouera un barrage aller-retour face au dix-huitième de Ligue 1. Bref, le suspense est total et dans ce final dingue le RC Lens n’est pas forcément le mieux placé.

Dépendant des autres

Quatrième au classement, le Racing n’a pas son destin en main malgré le large succès (0-4) décroché vendredi sur la pelouse d’Ajaccio. Pour monter en Ligue 1 ou au minimum jouer les barrages, les Sang et Or doivent non seulement battre Niort vendredi à domicile mais aussi espérer un faux pas des trois premiers. Si Strasbourg (1er), Amiens (2e) ou Troyes (3e) ne s’imposent pas vendredi soir, les hommes de Casanova, s’ils gagnent, finiront au minimum à la troisième place.

Une dernière journée totalement dingue

« Tout le monde aura la pression de gagner mais nous allons jouer chez nous », se rassureGervais Martel, le président lensois. Hormis Strasbourg qui reçoit Bourg en Bresse, Amiens se rendra à Reims et Troyes ira à Sochaux. Pas forcément facile. A l’inverse, on pourra objecter que les équipes en face n’ont plus rien à jouer avant de partir en vacances. Bref tout est incertain et c’est ce qui rend cette dernière journée totalement dingue.

Mots-clés :