Il volait l'argent de la vente des cierges (illustration).
Il volait l'argent de la vente des cierges (illustration). - MARTIN STOLA/ISIFA/SIPA

Le culte de l’argent. Les gendarmes de l’Oise ont mis la main sur un individu alors qu’il pillait le tronc de l’église de Chantilly, près de Creil, dans les Hauts-de-France. Le suspect n’en était pas à son coup d’essai.

C’est le curé de la paroisse de la Saint Famille-Chantilly qui a prévenu les gendarmes après avoir eu la désagréable surprise de constater que l’argent provenant de la vente des cierges s’était envolé. L’opération du Saint-Esprit n’a rien à voir là-dedans, les troncs contenant la petite monnaie ayant été visités par une main humaine.

Interpellé le lundi de Pâques

Les militaires de la brigade locale, appuyés par le poste à cheval de Chantilly, ont alors mis en place des surveillances autour des lieux de culte. Et c’est le lundi de Pâques, en fin d’après-midi, que le poisson a mordu à l’hameçon.

>> A lire aussi : Arrestation d'un octogénaire anticlérical et pilleur d'églises

Les gendarmes ont interpellé leur homme en flagrant délit alors qu’il commençait à « travailler », tranquillement, un nouveau tronc. Placé en garde à vue, l’auteur présumé a non seulement reconnu deux faits perpétrés à Chantilly mais il a expliqué qu’il avait également exercé ses « talents » à la cathédrale de Senlis et celle de Compiègne.

Selon la gendarmerie, le mis en cause « agirait de la sorte depuis 2009 ». Le suspect a été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue. Il a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Senlis, le 22 septembre.

Mots-clés :