Ligue 1: Lille n'y arrive vraiment pas à domicile

FOOTBALL Le club nordiste, tenu en échec vendredi à domicile par Marseille (0-0), n'a toujours pas gagné en Ligue 1 en 2017 au stade Pierre Mauroy…

Francois Launay

— 

Le Lillois De Préville à la lutte avec le Marseillais Rod Fanni

Le Lillois De Préville à la lutte avec le Marseillais Rod Fanni — Denis Charlet / AFP

Dans ce genre de cas, on ressort souvent l’histoire la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide. Tenu en échec vendredi à domicile par Marseille (0-0), le LOSC n’a pas à rougir de sa prestation. Contre le cinquième de Ligue 1, le club nordiste a fait mieux que rivaliser et a enchaîné un troisième match d’affilée sans défaite en Ligue 1 qui témoigne d’un mieux.

Voilà pour les optimistes dont fait forcément partie Franck Passi. « Ce n’est qu’un point mais je pense que c’est un bon point. Surtout dans notre situation. Tous les points sont bons. Les joueurs sont en train de progresser, de prendre confiance... Ils ont réalisé un grand match et ont beaucoup donné », s’est réjoui l’entraîneur lillois.

>> A lire aussi : Ligue 1: Lille et l'OM se neutralisent dans un match chiant comme la pluie. Revivez ce match si vous l'osez

Pas une seule victoire à domicile en 2017

Les plus pessimistes se contenteront de regarder les derniers résultats du Losc à domicile pour s’inquiéter. Depuis le 10 décembre dernier et un succès contre Montpellier (2-1), le club ne s’est plus imposé en Ligue 1 au stade Pierre Mauroy. Une série de six matchs d’affilée sans victoire (trois nuls, trois défaites) qui n’aide pas les hommes de Franck Passi dans la lutte pour le maintien.

Quatorzième au classement, le club reste à portée de tir de la zone de relégation au moment de souffler pendant quinze jours, en raison de la trêve internationale. « Il nous reste huit points à prendre pour être sauvé », estime Passi. Huit points en huit matchs dont quatre à la maison (Nice, Guingamp, Metz, Nantes). Pour éviter de trembler jusqu’au bout, Lille va devoir vite retrouver la recette maison.