Lille: Le réseau Transpole met une pièce sur le paiement sans contact

TRANSPORTS Kéolis, exploitant du réseau de transports en commun, mise sur l’innovation pour rester dans le coup…

Mikael Libert

— 

Lille, le 14 avril 2011. La carte Pass Pass, nouveau systme d'abonnement aux transports en commun. Cette carte ? puce individuelle fonctionnera sur tout le r?seau Transpole (bus, tramway, m?tro), mais aussi pour l'autopartage (Lilas) et les futurs v?lille.

Lille, le 14 avril 2011. La carte Pass Pass, nouveau systme d'abonnement aux transports en commun. Cette carte ? puce individuelle fonctionnera sur tout le r?seau Transpole (bus, tramway, m?tro), mais aussi pour l'autopartage (Lilas) et les futurs v?lille. — M.LIBERT/20 MINUTES

Une petite révolution. Une mise à jour de l’application pour smartphones Pass Pass Easy Card permet désormais aux usagers du réseau Transpole de recharger leur carte de transport sans contact, via leur téléphone portable. Un pas de plus vers la dématérialisation ?

L’application, lancée en mai dernier, ne permettait jusque-là que la consultation du solde des titres de transport. Pratique, certes, mais peut mieux faire. Malgré le côté limité des options, « 5.000 personnes ont téléchargé le programme depuis », se félicite Gilles Fargier, Directeur général de Kéolis Lille.

Disponibilité immédiate

Depuis ce mercredi, grâce à la technologie sans contact NFC, les voyageurs ayant téléchargé l’appli n’auront plus à faire la queue devant les automates pour acheter leurs titres de transport : « Un simple contact entre la carte Pass Pass et le téléphone sous Android suffit à valider la transaction. Le paiement se fait par carte bleue ou virement PayPal », détaille le DG. L’autre avantage selon lui, c’est la disponibilité immédiate des titres de transport achetés par ce biais.

>> A lire aussi : La fraude reste la bête noire de Transpole

Pourquoi faire les choses à moitié et ne pas dématérialiser complètement le titre de transport ? « On y travaille, mais ce n’est pas encore abouti. En attendant, nous voulions mener cette expérimentation et voir comment les usagers se l’approprient. Dans six mois, peut-être que nous pourrons proposer une autre solution », assure le directeur de Kéolis Lille.

Exit les iPhones

Mais il faut bien qu’il y ait un « hic ». En effet si les smartphones récents sont généralement équipés de puces NFC, la personne accro à son ancien portable va être déçue. Idem pour les utilisateurs d’iPhones pour lesquels l’application Pass Pass n’a même pas été développée : « C’est à cause d’Apple dont la politique ne nous permet pas aujourd’hui de faire ce genre de chose », regrette Gilles Fargier. Car, si les utilisateurs d’Android sont largement majoritaires en France (74,3 %), la part des possesseurs d’iPhones n’est pas négligeable (20 %). Alors pour voyager avec Transpole, les fans d’iOS devront toujours passer au distributeur.