Lille: A vingt ans, le Palais des Beaux-arts se paye un petit lifting

CULTURE Pour faire face à la concurrence, le musée lillois doit passer par la case travaux…

Mikael Libert

— 

L'atrium du PBA comme il devrait être après les travaux.

L'atrium du PBA comme il devrait être après les travaux. — Atelier Smagghe

Les Beaux-arts veulent avoir du swag. Le musée lillois est entré dans une phase de travaux qui aboutira à la refonte totale de son atrium d’ici à l’été 2017. Vingt ans après sa réouverture, il fallait bien un petit coup de jeune à ce paquebot de 22.000 m2.

En 1997, le Palais des Beaux-arts (PBA) de Lille rouvrait ses portes aux visiteurs après une rénovation totale ainsi qu’un agrandissement. Si, à l’échelle d’un tel bâtiment, deux décennies peuvent paraître dérisoires, il n’en est pas de même pour le monde qui l’entoure, notamment côté nouvelles technologies.

Attraper le train du numérique

« Les travaux entrepris font partie de notre réflexion stratégique pour répondre aux nouvelles pratiques des usagers », explique Marion Gauthier, adjointe à la culture à la mairie de Lille. Car la concurrence est là, même entre musées. Le Louvre-Lens, certes plus récent, intègre déjà de nombreux outils numériques et le PBA ne doit pas laisser passer le train.

L'atrium du PBA comme il devrait être après les travaux.
L'atrium du PBA comme il devrait être après les travaux. - Atelier Smagghe

 

>> A lire aussi : Le carton du dessinateur Zep au Palais des Beaux-Arts

Le nouvel atrium, imaginé par l’architecte lillois Ludovic Smagghe, sera donc retravaillé dans cette perspective. « Un espace numérique proposera au visiteur de préparer et personnaliser sa visite, avance Bruno Girveau, directeur du musée. Dans un autre, trois écrans interactifs permettront d’explorer certaines œuvres préalablement scannées en ultra haute définition ». Il y aura, par ailleurs, un « mur d’expression numérique », écran consacré aux posts des réseaux sociaux qui parlent du PBA.

L'atrium du PBA comme il devrait être après les travaux.
L'atrium du PBA comme il devrait être après les travaux. - Atelier Smagghe

« Un lieu de vie »

La convivialité est l’autre maître mot. Le directeur du Palais veut faire de cet espace accessible gratuitement qu’est l’atrium un véritable lieu de vie. « Dans les galeries qui entourent l’atrium, il y aura un grand café, une librairie et des salons pourvus de canapés où l’on pourra se reposer et se connecter », poursuit-il. Toujours en accès libre et gratuit, le PBA va se doter d’une bibliothèque.

L'atrium du PBA comme il devrait être après les travaux.
L'atrium du PBA comme il devrait être après les travaux. - Atelier Smagghe

Les travaux sont en cours et sont prévus pour être terminés avant le mois de juin 2017, date à laquelle l’atrium sera inauguré, en même temps qu’auront lieu les célébrations des vingt ans de la réouverture du musée.