Pas-de-Calais: Clairvoie ferme ses portes, 70 personnes licenciées à la veille de Noël

TRANSPORTS L'entreprise Clairvoie, spécialisée dans la distribution de produits d'épicerie dans les villages, ferme ses portes...

Rebecca Ingandu

— 

La société Clairvoie était installée dans la commune de Beaurains

La société Clairvoie était installée dans la commune de Beaurains — Google Maps

Les fêtes auront un goût amer. Mercredi, le tribunal administratif d’Arras a prononcé la liquidation de l’entreprise Clairvoie installée à Beaurains (Pas-de-Calais). Soixante-dix salariés se retrouvent au chômage à la veille des fêtes.

La société Clairvoie dépannait des familles installées à l’écart des grandes villes en produits d’épicerie. A partir de vendredi, les 40 camions qui klaxonnaient dans les campagnes seront au garage à Beaurains (Nord), comme le raconte la Voix du Nord.

Une concurrence inévitable

Le PDG de Clairvoie, Roland de Villeplée s’est exprimé sur la situation dans les colonnes du quotidien régional : « D’abord il y a le fait qu’on soit plus cher qu’un commerce traditionnel. Mais notre marge de manœuvre là-dessus est très faible compte tenu de nos charges. Et puis, les jeunes qui partent vivre à la campagne sont maintenant plus jeunes. Ils travaillent en ville et font leurs courses au supermarché avant de rentrer, ou passent commande par Internet et se livrent au drive, sur le chemin d’un retour. Et assurent au passage les courses des parents, des voisins ! On n’a pas pu lutter contre ce phénomène. »

Des chauffeurs réembauchés ailleurs ?

Certains vendeurs ont quand même l’intention de se regrouper et de se mettre à leur compte. Un des concurrents de Clairvoie se serait manifesté pour embaucher des chauffeurs.

La société était présente dans plus de 900 communes des Hauts-de-France, réparties dans cinq départements : Nord, Pas-de-Calais, Somme, Oise et Aisne. « On avait même développé quelques tournées jusqu’en Seine-Maritime. Mais bon, c’est terminé », soupire Roland de Villepée.