Lille: La manif contre la loi travail rassemble plusieurs milliers de personnes

SOCIÉTÉ Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Lille pour protester contre le projet de loi travail de la ministre Myriam El Khomri. Quelques incidents ont émaillé le cortège…

Mikael Libert

— 

A Lille, les intermittents ont brièvement occupé le centre des impôts. Lancer le diaporama

A Lille, les intermittents ont brièvement occupé le centre des impôts. — M.Libert/20 Minutes

Cortège ensoleillé. Comme dans de nombreuses villes de France, Lille a eu droit, ce jeudi, à sa manifestation contre la loi dite « loi El Khomri ». Quelques incidents ont émaillé un défilé plutôt calme dans l’ensemble.

Entre 4.500 et 15.000 manifestants

Au mégaphone, un syndicaliste de la CGT annonçait fièrement la présence de 15.000 manifestants dans les rues de Lille, ce jeudi après-midi. De son côté, la police en avait dénombré 4.500. Au jugé, même si le cortège n’était pas très compact, plusieurs journalistes présents sur place se sont mis d’accord sur le chiffre de 8.000.

Aux syndicats, étudiants, lycéens ou simples citoyens que l’on pouvait rencontrer lors des précédents rendez-vous contre la « loi El Khomri », se sont joint plusieurs dizaines d’intermittents du spectacle. L’avenir de leur assurance chômage se jouait en effet ce jeudi, date butoir pour présenter un accord à l’Unédic. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs réussi à pénétrer dans les locaux des impôts, à la Cité administrative, pour déployer une banderole par la fenêtre où l’on pouvait lire : « Medef, paye tes impôts ».

A Lille, les intermittents ont brièvement occupé le centre des impôts.
A Lille, les intermittents ont brièvement occupé le centre des impôts. - M.Libert/20 Minutes

Au cours de la marche, plusieurs banques, un Mc Donald et quelques magasins ont été pris pour cible par des manifestants vêtus de noir, visages masqués, qui ont jeté de la peinture sur les façades. Quelques gros pétards ont aussi été lancés sur des policiers en civil qui suivaient le cortège.

A Lille, quelques magasins ont été aspergés de peinture.
A Lille, quelques magasins ont été aspergés de peinture. - M.Libert/20 Minutes

En fin d’après midi, la manifestation s’est disloquée dans le calme une fois arrivée sur la place de la République. Une cinquantaine de manifestants ont alors voulu rejoindre le théâtre du Nord, place du Général-de-Gaulle, toujours occupé par les intermittents du spectacle. De brèves échauffourées ont éclaté dans les rues piétonnes entre le petit groupe et les forces de l’ordre qui leur barraient l’accès au théâtre. Des projectiles ont été lancés sur les policiers qui ont répliqué par des jets de grenades lacrymogènes.

Face-à-face tendu sur la Grand'Place de Lille.
Face-à-face tendu sur la Grand'Place de Lille. - M.Libert/20 Minutes

Après un face-à-face tendu sur le parvis du théâtre, les policiers se sont retirés après avoir obtenu que l’assemblée générale des intermittents se tienne à l’extérieur du théâtre et non dedans. Il n’y a eu aucun blessé et aucune interpellation.