Willy Destierdt a été condamné pour avoir participé à une manifestation interdite à Calais.
Willy Destierdt a été condamné pour avoir participé à une manifestation interdite à Calais. - PEAA/ZDS/WENN.COM/SIPA

Lundi, l’ancien militaire Willy Destierdt a été condamné par le tribunal de Boulogne-sur-Mer pour avoir organisé, le 20 février à Calais, une manifestation interdite par la préfecture. Cette manifestation avait pour but de soutenir le général Piquemal, lequel avait été arrêté pour avoir participé à un rassemblement de Pegida France, le 6 février, toujours à Calais.

Willy Destierdt, 59 ans, ancien de la Légion étrangère (1977-1980), a été « condamné à trois mois de prison avec sursis avec une mise à l’épreuve de deux ans avec obligation de travail et d’accomplir un stage de citoyenneté », a affirmé le parquet de Boulogne-sur-Mer à l’AFP.

Un habitué des tribunaux

En outre, il a également l’interdiction de se rendre dans le Nord et le Pas-de-Calais pendant deux années, a ajouté cette source. Lors de l’audience, le procureur avait requis 50 jours-amendes à dix euros.

Willy Destierdt n’est pas inconnu des services de la police et de la justice. Ce dernier a en effet déjà été condamné à six reprises, notamment pour port d’arme, dégradation de biens, provocation à la haine ou encore violence avec menace. Cette fois-ci, il était poursuivi pour « participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser » et «organisation d’une manifestation interdite sur la voie publique ».

Mots-clés :