Naturistes à Montalivet (illustration)
Naturistes à Montalivet (illustration) - ALFRED/SIPA

Même ceux qui ne portent pas de maillot revendiquent aussi les « Hauts-de-France ». La fédération française de naturisme n’est pas en reste, parmi les commentateurs du nouveau nom choisi par le conseil régional Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Dès le 14 mars, un tweet de la fédération a rappelé que les « Hauts-de-France Naturistes » utilisent depuis plus de 20 ans l’appellation, adoptée le même jour par les conseillers régionaux.

>> A lire aussi : «Hauts-de-France», le nouveau nom de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, fait rire Twitter

Le site Internet des amateurs du topless et bottomless fédère ainsi une dizaine de clubs locaux, de la Côte d’Opale aux Flandres en passant par la Picardie… Et même Lille.

Dix-sept marques incluant « Hauts-de-France » sont déjà déposées à l’INPI

Néanmoins la mention des naturistes paraît avant tout amicale, d’autant que 20 Minutes n’a pas pu trouver trace d’un quelconque dépôt de marque en leur nom à l’INPI (l’Institut national de protection industrielle).

Une petite recherche permet tout de même de constater que la mention « Hauts-de-France » est déjà bien usitée au nord de Paris, puisqu’elle figure sur 17 marques dont la protection à l’INPI court encore.

Parmi les dépositaires de l’appellation, on trouve ainsi des éleveurs de volailles (Norvolailles), de lapins (Lapin du Ch’ti), mais aussi, un atelier floral, de nombreux spécialistes de la construction ou de l’immobilier, un chœur d’enfants, et même la ligue nordiste de Handball, qui a déposé le nom en 2015… Le dépôt le plus précoce (Porc des Hauts-de-France) émane d’un producteur de porc dont l’activité dans la Somme a été transférée… en Seine-maritime Normandie).

Autant de gens inspirés ou prévoyants, à l’instar du conseil régional qui avait lui-même déposé la marque dès le 22 janvier, comme nous l’avions révélé le 10 mars

Mots-clés :