Un migrant a été blessé par balles à Grande-Synthe, près de Dunkerque, dans le Nord.
Un migrant a été blessé par balles à Grande-Synthe, près de Dunkerque, dans le Nord. - Google Maps

Nouvel incident. Mercredi soir, un individu a été blessé par balles dans le camp de migrants de Grande-Synthe, près de Dunkerque. Son pronostic vital n’est pas engagé.

Deux impacts dans le dos

« Un individu a été blessé par coups de feu sur le camp de Grande-Synthe. La victime a déclaré aux forces de l’ordre avoir été blessé dans le dos alors qu’elle mangeait, son pronostic vital n’est pas engagé », a indiqué à l’AFP la préfecture du Nord. Selon une source policière, c’est un résident du camp qui a été touché par les tirs. Il a reçu deux impacts de balle dans le dos, l’une est ressortie sous l’aisselle.

« Les forces de l’ordre ont investi le camp vers 22H30 à la recherche de l’auteur et d’indices, mais les recherches se sont révélées infructueuses à ce stade », selon cette même source. Les pompiers, qui sont intervenus vers 20h30, ont transporté la victime au centre hospitalier de Dunkerque, ont-ils indiqué à l’AFP.

Déjà une fusillade fin janvier

Le 26 janvier, quatre migrants avaient été légèrement blessés au camp du Basroch, dont deux par arme à feu, lors d’une rixe entre bandes rivales de passeurs. Une quinzaine de coups de feu avaient été tirés à l’intérieur du camp, selon le parquet de Dunkerque.

Ce sont quelque 1.500 migrants qui vivent actuellement sur le camp du Basroch avant un déménagement prévu en mars dans un nouveau camp aux normes internationales qui sera géré par Médecins sans frontières (MSF) et la mairie. Le camp actuel regroupe majoritairement des Kurdes.

Mots-clés :