Des agriculteurs manifestent à Lille (illustration).
Des agriculteurs manifestent à Lille (illustration). - M.Libert / Archives 20 Minutes

Ils sont de retour avec leurs tracteurs. A plusieurs endroits de la région, mercredi, les agriculteurs ont mené des actions coup de poing en bloquant une quinzaine de plateformes logistiques de la grande distribution.

Des blocages dans toute la région

Ils avaient prévenu qu’ils ne lâcheraient pas l’affaire. Ce mercredi après midi, des agriculteurs de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs (JA) sont allés rendre des visites de courtoisie dans les plateformes de distribution de grandes et moyennes surfaces (GMS). A l’aide de tracteurs et de bennes chargées de pneus, ils ont notamment bloqué les sites de Lidl à Sailly-les-Cambrai et à la Chapelle d’Armentières ainsi qu’un entrepôt d’Auchan à Neuville-en-Ferrain. Ils ont prévu de rester sur place jusqu’à jeudi soir.

Contre la geurre des prix bas

La raison de leur ire n’a pas changé, les agriculteurs dénoncent la politique de prix bas pratiquée par les GMS qui ne leur « permet pas de vivre de leur travail ». Pour Eric Taisne, de la FDSEA 59, « il faut que la grande distribution mette la pression sur ses fournisseurs pour qu’ils achètent leurs produits à des prix acceptables ».

La FDSEA insiste, par ailleurs, pour que le gouvernement prenne « ses responsabilités » et joue son rôle « au niveau politique, juridique et législatif ». Sur la politique de prix de la grande distribution, Xavier Bertrand, président du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, avait déjà reconnu qu’il ne pouvait pas faire grand-chose.

Lundi, à Matignon, le premier ministre, Manuel Valls, recevait la plupart des patrons de la grande distribution pour, justement, parler de la crise agricole. Le chef du gouvernement avait alors accusé la commission européenne de « faire trop peu ou trop tard ». En juillet dernier, c’est le président Hollande en personne qui avait appelé ces mêmes patrons à offrir « aux consommateurs la qualité et aux agriculteurs un prix ». Appel qui, selon la FDSEA, était resté lettre morte.

Une réunion prévue ce jeudi

Les paysans du Nord-Pas-de-Calais-Picardie et les acheteurs des différentes enseignes de la grande distribution vont se rencontrer, jeudi après-midi, à Saint-Laurant-Blangy, pour tenter de trouver un accord. « Aujourd’hui, nous avons bloqué pour les obliger à participer à cette réunion », revendique Eric Taisne. La « base », très remontée, aurait même envisagé de séquestrer les représentants des GMS si leurs revendications n’étaient pas entendues.

Mots-clés :