Sébastien Corchia à la lutte avec Maxime Poundjé lors du match aller entre Lille et les Girondins, en août 2015.
Sébastien Corchia à la lutte avec Maxime Poundjé lors du match aller entre Lille et les Girondins, en août 2015. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Même pas le temps de s’endormir sur ses (petits) lauriers que le LOSC doit déjà remettre le bleu de chauffe. Après son succès à domicile face à Caen mercredi (1-0), le club nordiste enchaîne avec une autre réception : celle de Rennes dimanche (14h) au stade Pierre Mauroy. Avec seulement quatre points d’avance sur la zone rouge, Lille (14e) a plutôt intérêt à réussir la passe de deux. « Ça reste très serré au classement. Mais on reçoit encore dimanche. On se doit de bien récupérer et de refaire un bon match. On s’est fixé six points en deux matchs comme objectif. On en est à la moitié », constate Sébastien Corchia, le défenseur lillois.

Rennes, très fort à l’extérieur

Face à l’ancien club de Frédéric Antonetti, très à l’aise à l’extérieur depuis le début de saison (cinq victoires, cinq nuls, deux défaites), Lille devra en montrer plus que contre Caen. Toujours aussi inefficace offensivement (avant-dernière attaque avec 19 buts), le LOSC va devoir se lâcher. Car après Rennes, ce sont le PSG et Lyon qui vont se présenter face à lui. Lille n’a plus de temps à perdre.

Mots-clés :