C'est sous le maillot des Girondins que Plancque (3e rang, 2e gauche) et Zidane (3e rang, 4e gauche) se sont rencontrés
C'est sous le maillot des Girondins que Plancque (3e rang, 2e gauche) et Zidane (3e rang, 4e gauche) se sont rencontrés - OLIVIER MORIN / AFP

Chez Zinedine Zidane, la fidélité en amitié n’est pas un vain mot. Le nouvel entraîneur du Real Madrid aime s’entourer de gens de confiance. Après avoir pris comme adjoint David Bettoni, rencontré au centre de formation de Cannes, Zizou vient de se renforcer son staff avec un autre ami de plus de vingt ans.

Un coup de fil inattendu

Proche de l’ancienne star des Bleus depuis 1992 et leur rencontre sous le maillot de Bordeaux, Stéphane Plancque a eu une belle surprise quand son téléphone a sonné il y a quinze jours. « Zizou m’a appelé pour me proposer de rejoindre son staff en tant qu’observateur des adversaires du Real Madrid. J’étais très surpris et flatté. Je vous avoue que je n’ai pas réfléchi trop longtemps avant d’accepter. C’est une magnifique opportunité », raconte l’ancien joueur.

Observateur des adversaires du Real

Membre de la cellule de recrutement du LOSC depuis deux ans, Plancque a obtenu l’accord de ses dirigeants pour quitter le club sans préavis. S’il va continuer à parcourir les terrains, ce ne sera plus pour dénicher les futures pépites mais pour tenter de trouver les failles des adversaires du Real.

Ce week-end, Stéphane Plancque sera d’ailleurs à Rome pour observer l’AS Roma qui va défier dans dix jours les Merengue en huitième de finale de la Ligue des champions.

La confiance de Zizou

« Je suis ravi de travailler pour un aussi grand club. Mon travail est simple : il s’agit d’observer et de faire des rapports précis au staff. Il faut essayer d’être le plus concis possible », poursuit l’ancien joueur pro, formé au LOSC.

D’ailleurs pas question pour l’instant de déménager à Madrid. Plancque reste à Lille et se rendra dans la capitale espagnole sur demande pour discuter avec son patron et ami. « C’est hyper valorisant. J’essaierai de répondre à la confiance qui m’est faite. D’ailleurs, je pense que si Zizou m’a proposé ça, c’est parce qu’il a confiance en moi », estime Stéphane Plancque.

Quand Plancque jouait les grands frères à Bordeaux

Malgré leurs onze ans d’écart, les deux anciens joueurs se sont rapidement entendus en Gironde. Si Plancque (né en 1961) reste très discret sur le sujet, la petite histoire raconte qu’il avait joué les grands frères quand la future star du foot français (née en 1972) se faisait chatouiller les chevilles par des adversaires lors de son premier match amical sous les couleurs bordelaises.

Depuis, les deux hommes sont toujours restés en contact, même quand Zizou a atteint le sommet du foot mondial. Et c’est donc naturellement qu’il a appelé son pote pour écrire ensemble la suite de leur grande histoire d’amitié.

Mots-clés :