Un exemple de plat végétalien (illustration).
Un exemple de plat végétalien (illustration). - A.Bussard/REX/REX/SIPA

Il en faut pour tous les goûts. Dès ce lundi, le restaurant universitaire Pariselle, de la faculté de Lille 1, va proposer aux étudiants un plat chaud 100 % végétalien. Une initiative unique en France selon l’association Sentience à l’origine du projet.

Une offre quotidienne

Que les viandards se rassurent, il y aura toujours de la barbaque en rayon. Cependant, grâce au travail de l’association étudiante Sentience, le restau U Pariselle a diversifié son offre afin de contenter les amateurs de nourriture 100 % végétale. « L’expérience a débuté au mois de janvier avec des plats de pâtes, des sandwiches et des pizzas, explique Axelle Playoust, co-présidente de l’association. Ça a tellement bien fonctionné que l’offre végane est devenue quotidienne très rapidement ».

Axelle reconnaît d’ailleurs avoir été un peu prise de court par ce succès : « On savait qu’il existait une demande des étudiants mis il y a aussi beaucoup de préjugés qui circulent sur l’alimentation végétalienne ». Le véganisme, ou végétalisme, consiste à ne manger aucun produit ou sous produit issu de l’exploitation animale. « On nous parle de carences, mais c’est faux. Ce qui est important, c’est d’avoir une alimentation variée », assure-t-elle.

Des progrès à faire pour les desserts

La mise en place de ce service a été aussi moins compliquée que prévu. « Pariselle prépare tout sur place dans sa cuisine, il suffit de commander les bons produits chez les fournisseurs », précise la co-présidente de Sentience. Et, pour diversifier les plats végétaliens, l’association livre ses idées au chef. « Il reste des progrès à faire au niveau des desserts, reconnaît cependant Axelle. Mais nous y travaillons ».

L’arrivée, dès lundi, de ce fameux plat chaud végétalien est une sorte de consécration pour un combat qui n’était pas gagné d’avance. « On sait maintenant que ça fonctionne, ce sera donc plus facile pour convaincre les autres restaurants universitaires », se réjouit Axelle. A commencer par ceux de Lille 3 où l’association Sentience à ses locaux ?

Mots-clés :