Riverains en colère à Calais le 24 janvier 2016
Riverains en colère à Calais le 24 janvier 2016 - Taranis news

La vidéo donne un aperçu de l’exaspération de certains riverains de Calais. Un internaute a fait parvenir à plusieurs journalistes, dont la rédaction de 20 Minutes, une vidéo d’un face-à-face très tendu entre des habitants de Calais et la tête de la manifestation de soutien aux migrants, samedi 23 janvier. L’un des habitants a même, un temps, brandi une carabine avant de se laisser raisonner.

Le cortège, qui comptait environ 2.000 personnes selon l’AFP, s’est élancé vers 14h du camp de réfugiés (la « jungle ») pour rejoindre le centre-ville, soutenu par le Mrap, EELV, la CGT, SUD, la Ligue des Droits de l’Homme…. Des débordements ont été constatés avec notamment un graffiti « Nik la France » apposé sur la statue de Charles et Yvonne de Gaulle.

 

La préfète du Pas-de-Calais, a prévu de faire le point sur ces incidents en milieu d'après-midi ce dimanche. Le ministère de l'Intérieur a annoncé, le 24 janvier, avoir interpellé 9 militants "no borders" pour dégradations en réunion, auxquels s'ajoutent 26 migrants ayant tenté d'embarquer sur un navire P&O, en fin de manifestation. Quinze garde à vue étaient en cours dimanche midi.

Face à face à l’entrée d’une rue

C’est à l’entrée d’une rue que deux riverains attendaient les manifestants avec, visiblement, la ferme intention de leur interdire le passage. Quelques manifestants s’écartent mais d’autres le prennent visiblement comme un défi. Retranché devant l’entrée de sa maison, l’un des riverains ressort alors avec une carabine.

Fort heureusement il ne semble pas vouloir s’en servir, si ce n’est pour impressionner l’assistance. D’autres habitants le contiennent, pendant qu’un militant associatif, venu de la région parisienne (Amany Kanouté, selon le blog du collectif Our eye is life), s’emploie à calmer les esprits, avec beaucoup de mal.

Un autre rassemblement ce dimanche à 14h

Sur son compte Twitter, la maire de Calais a regretté que la manifestation de soutien aux migrants ait été autorisée par la sous-préfecture, malgré ses avertissements.

Natacha Bouchart soutient, elle, un rassemblement de commerçants et d’acteurs économiques du port de Calais prévu ce dimanche 24 janvier à 14h.

Le président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand, a annoncé sa venue sur place le 25 janvier.

Mots-clés :