Trois départements de la région sont concernés par cette mesure. Les députés ont voté, mercredi soir, un amendement du gouvernement créant un fonds de soutien exceptionnel de 50 millions d’euros à destination des départements les plus en difficulté financière.

L’effet ciseau

Selon cet amendement, « la situation financière peut être qualifiée de tendue pour une dizaine de départements, particulièrement exposés à l’effet ciseau » entre les charges d’allocations individuelles de solidarité en hausse, comme le RSA, et leurs recettes, notamment les droits de mutation (« frais de notaire ») sur les transactions immobilières en baisse là où la situation économique est morose.

Les départements visés sont notamment le Pas-de-Calais, le Nord, l’Aisne, la Seine-Saint-Denis, le Val d'Oise, le Gard, le Cher, la Guyane, la Martinique ou la Réunion. Ce fonds est financé par un prélèvement sur les ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.

Mots-clés :