Lille: Les trois facettes du futur Palais de la Bourse

URBANISME Le chantier du Palais de la Bourse, en plein cœur de Lille, a démarré depuis plusieurs semaines...

Olivier Aballain

— 

Le Grand hall du Palais de la Bourse, qui sera rouvert au public

Le Grand hall du Palais de la Bourse, qui sera rouvert au public — O. ABALLAIN

Le futur «Palais de la Bourse» s'ouvre déjà un peu à nous.

Avec son beffroi haut de 76m et son architecture néo-flamande, le siège de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) Grand Lille est l'un des bâtiments les plus en vue du centre-ville lillois.

Philippe Hourdain, le président de la CCI, veut profiter de son emplacement pivot, entre le Vieux-Lille et les boulevards qui mènent à Roubaix-Tourcoing, pour lui redonner vie.

La CCI a donc lancé un chantier de 11,8 millions d'euros, qui doit permettre aux Lillois de se réapproprier l'édifice. On a pu y jeter un coup d'œil, alors que l'ouverture des premiers espaces rénovés est programmée pour décembre.

-Le coté convivial: la brasserie

Une brasserie s'installera sous les arches de l'ancienne «salle des abonnés» - O. ABALLAIN

Sur le côté de la place couverte qui sera réouverte aux promeneurs et aux chalans, une brasserie prendra ses quartiers, sous les arcades (en partie à la place de La Poste). Elle fera aussi le lien entre l'intérieur et le boulevard Carnot.

Suspense: qui va s'y installer ? «On ne veut pas du trop chic, cela doit rester accessible aux Lillois», précise Philippe Hourdain. Renseignements pris, deux restaurateurs sont dans la short-list, l'un de la région, l'autre pas.

-Le côté ville et conso: les boutiques

L'une des boutiques en cours d'aménagement au Palais de la Bourse, à Lille - O. ABALLAIN

Une dizaine de boutiques sont en cours d'aménagement dans les espaces intérieurs du Palais de la Bourse, et sous les arcades qui bordent le bâtiment, place du Théâtre, boulevard Carnot et rue de la Clef. Avec chaque fois un letimotiv: une grande enseigne qui attire sur son seul nom, et des marques qui en profitent, autour.

Les boutiques seront livrées à l'état «brut» (comme sur la photo). La CCI, qui espère retirer 1,1 million d'euros nets par an de la location de ces cellules commerciales, table sur des ouvertures avant Noël.

-Le côté business: les étages

L'horloge précieuse de l'ancien bureau du président de la CCI - O. ABALLAIN

Le rez-de chaussée étant ouvert au public, les services tertiaires vont se développer dans les étages. Au sous-sol, une salle de conférences ultra-moderne sera en mesure d'accueillir 250 personnes. A l'étage, la CCI compte aménager 5.000 m² de bureaux et espaces communs à disposition des entreprises. Elle mettra d'ailleurs à contribution son joli patrimoine, notamment l'ancien bureau du président (photo), transformé en espace de réception de «prestige».

Mots-clés :