Nord: L'habitation a-t-elle une incidence sur l'obésité?

SOCIETE Une recherche inédite est menée dans le Nord-Pas-de-Calais pour trouver s'il existe des liens entre l'obésité et son mode de logement...

Gilles Durand

— 

Illustration d'une femme obèse

Illustration d'une femme obèse — David Muscroft/REX Shut/SIPA

L’obésité aurait-elle un lien avec l’habitation ? Drôle de question sur laquelle des chercheurs nordistes vont plancher pendant plusieurs mois. Un séminaire sur le sujet était organisé, ce jeudi, à la Maison des Sciences de l’homme et de la société (Meshs) de Lille, à l’occasion de la journée européenne de l’obésité qui aura lieu le 23 mai.

« Epidémie d’obésité »

Ces recherches présentent un enjeu de société important dans la région où une personne sur cinq souffre d’obésité. Au point que des praticiens du CHRU de Lille n’hésitent pas à parler d'« épidémie ». Les travaux cliniques sur l’obésité sont nombreux, notamment génétiques. Mais l’environnement pourrait aussi avoir une incidence. « Peu d’études ont été menées sur ces liens entre environnement construit et comportements alimentaires », explique Catherine Clarisse, enseignante à l’école d’architecture de Lille et porteuse du projet baptisé Oscah (Obésité sévère comportement alimentaire habitation).

 

Manger devant la télé

Ces recherches s’inspirent du mouvement hygiéniste en architecture qui voulait lutter contre l’insalubrité des logements et la propagation de la tuberculose. Elles regroupent le laboratoire d’excellence de biothérapie du diabète, la maison des Sciences de l’homme et de la société (Meshs) et le collectif national des associations d’obèses (CNAO).

Il ne sera donc pas seulement question de taille du réfrigérateur. « Des recherches ont montré que lorsqu’on mange en regardant la télévision, par exemple, le cerveau n’est pas disponible et la sensation de faim ne disparaît pas. On a donc tendance à manger davantage », souligne Catherine Clarisse.


Obésité : Quels sont les vrais risques pour la… par Europe1fr

Une trentaine de projets de recherche depuis quatre ans

Ces travaux sont mis en place dans le cadre du cinquième appel à projets « Chercheurs citoyens » et bénéficient d’un budget de 171.000 euros (dont 100.000 euros de la région Nord-Pas-de-Calais). Depuis 2011, la région lance chaque année, un appel à projet sur des recherches concernant des problèmes de société. En quatre ans, elle a consacré un budget de 2,5 millions d’euros pour une trentaine de projets de recherche.