L'université de médecine de Lille.
L'université de médecine de Lille. - Google Maps

A une marche du gros lot. Un jury international a annoncé que le dossier de l'université de Lille était présélectionné pour bénéficier de la dotation Initiatives d'Excellence (Idex).

En route pour la finale

Le 21 avril, une délégation de représentants de la future Université de Lille (regroupement des facs de Lille 1, 2 et 3, de l'Inserm, du Cnrs et de l'Inria) a soutenu sont projet Idex devant le jury international chargé de délivrer le précieux «sésame» pour la «finale» qui aura lieu en janvier 2016.

Le but du «jeu», figurer en bonne place dans le top 50 des universités de recherche Européennes. Outre le prestige que cela peut apporter, c'est aussi de gros sous dont il est question ici. Chaque projet Idex validé recevra une dotation de 15 millions d'euros par an pendant 10 ans et environ 600 millions d'euros à l'issue de cette période.

Trois universités françaises

Le préfet du Nord, Jean-François Cordet, se «réjouit de la présélection du dossier» qui traduit une reconnaissance de «l'excellence lilloise en matière de recherche». Néanmoins, il reste l'étape finale à franchir avec la présentation approfondie du projet lors d'une nouvelle audition devant le jury. Et Lille n'est pas la seule université française à lorgner sur le magot: dans les rangs se trouvent aussi l'université de Grenoble et celle de la Côte d'Azur.

Si le dossier lillois était retenu, le projet sera mis en œuvre dans la foulée avec, en premier lieu, la création de l'Université de Lille dès 2018.

Mots-clés :