Salle de supervision et de pilotage de la cybersecurite dans les locaux de la societe Steria.Colomiers, FRANCE-12/03/14
Salle de supervision et de pilotage de la cybersecurite dans les locaux de la societe Steria.Colomiers, FRANCE-12/03/14 - FRED SCHEIBER

Escroquerie, atteinte au système informatisé, vol de données... L'informatique doit faire face à de plus en plus d'attaques. Dans le Nord-Pas-de-Calais, la cybersécurité se décline dans de nombreux secteurs. Focus sur trois domaines où la région est à la pointe.

La stéganographie. Les laboratoires de l'université de Lille-1 sont particumièrement à la pointe dans cet art qui consiste à dissimuler un message dans un autre message. A l'ère numérique, il s'agit de tatouer numériquement des œuvres (vidéos, photos...) pour leur peremettre d'être repérable rapidement sur le Web. Ce principe évite, par exemple, de reproduire une vidéo soumise à des droits.

Les anti-virus. Le Nord héberge le seul éditeur d'anti-virus français. La société AxBx, installée à Villeneuve d'Ascq, est le créateur de VirusKeeper en 2007. L'an dernier, elle lançait la version 2015 qui dispose d’un nouveau moteur d’analyse capable de détecter et neutraliser toutes les formes de menaces actuelles: virus, vers, chevaux de Troie, spyware, malware...

La protection des réseaux de transport. L'université de Lille-1, à nouveau à l'honneur. L'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar) y possède une antenne. Son travail: anticiper, en collaboration avec le ministère de la Défense, les attaques informatiques sur les réseaux de transports, comme les lignes de chemin de fer, par exemple.

Mots-clés :