Lille, le 1er decembre 2013. Le centre ville commence a s'illuminer aux couleurs de Noel.
Lille, le 1er decembre 2013. Le centre ville commence a s'illuminer aux couleurs de Noel. - M.Libert/20 Minutes

Du haut de ses 25 ans, le Marché de Noël de Lille aura du mal à aller titiller celui de Strasbourg (créé en 1570). Mais l'événement, qui attire 1,3 millions de visiteurs, commence à se faire connaître en Europe.

Pour la 2e année consécutive, le site europeanbestdestinations.com l'a préselectionné parmi les 15 plus beaux marchés de Noël d'Europe proposés au vote des internautes. Ces derniers ont jusqu'au 10 décembre pour voter, et Lille espère faire encore mieux que sa très belle 4e place de l'an dernier (Strasbourg et ses 300 chalets ont été élus 1ers).

Choix rigoureux des artisans

«Nous avons encore amélioré la décoration et l'éclairage cette année», se réjouit Noémie Lavoix, directrice de la Fédération lillloise du commerce. Mais la grande force du marché lillois de 83 chalets tient davantage à sa composition qu'à sa déco. «Ici, point de jouets en plastiques made in China», souligne ainsi un internaute du forum pss-archi.eu.

«C'est vrai que nous privilégions les artisans à chaque fois que nous avons un départ à compenser», explique Noémie Lavoix. Environ 10% des chalets sont renouvelés tous les ans. Pierre, qui installe depuis 8 ans son échoppe «Alaskan» de chaussons en peau de mouton «made in Boulogne-sur-Mer», apprécie d'ailleurs «ce choix rigoureux qui fait que le marché s'améliore chaque année».

Et pour ne rien gâcher, en 2014 le marché a enfin élargi les allées jadis trop étroites, notamment côté Grand'Place. «Ils ont bien fait, c'est mieux aménagé comme ça», commente un commerçant. Certains commencent d'ailleurs à voir des étrangers venir à Lille «spécialement pour le marché». «Ce n'était pas une tradition lilloise, mais c'est en train de le devenir», apprécie Noémie Lavoix.

Mots-clés :