Les échecs scolaires prennent de l'ampleur

ÉDUCATION e plus en plus d'élèves se prennent au jeu dans les clubs...

Gilles Durand

— 

M.Libert/20 Minutes

Ils étaient près de 300 concurrents venus d'une trentaine d'écoles et de collèges. Mercredi. à la salle des fêtes de Fives, jamais le championnat scolaire départemental d'échecs n'avait accueilli autant de joueurs depuis sa création en 1996. «Le nombre de participants a doublé par rapport à l'an dernier», note Arnaud Morel, enseignant retraité qui s'occupe d'un club d'échecs à l'école Cabanis de Fives.

Battu par son fils de 7 ans

«Avec les nouveaux rythmes scolaires, les animateurs d'échecs sont de plus en plus demandés», assure Frédéric Minne. Cet instituteur a créé, il y a quatre ans, un club à l'école primaire de Fromelles. Le succès a été immédiat. Au point que, depuis deux ans, l'école représente l'académie du Nord aux championnats nationaux. «Les parents sont très contents», glisse un accompagnateur. Tobias, 11 ans est devenu un des meilleurs joueurs nordistes. «Ça m'apprend la patience et à réfléchir», explique-t-il. «Les instituteurs sont surpris de voir que certains élèves turbulents sont capables de rester une heure devant un échiquier», souligne Didier Morelle, qui anime un club dans l'école Debussy à Maubeuge. Une maman d'élèves-joueurs confirme. «C'est bénéfique pour eux. ça développe la stratégie et l'anticipation. La preuve, mon fils de 7 ans me bat déjà», avoue Dorothée Glangetas.

Mais derrière la compétition, il y a surtout le plaisir de jouer. Myriam, 9 ans, vient de perdre sévèrement son premier match. Cette élève d'Hugo-Sévigné à Loos, reste sereine: «Je ne suis pas déçue. je me suis amusée».

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook

Mots-clés :